Tout sur Patrick Dewael

En acceptant dans ses rangs de nombreux anciens membres du Vlaams Belang, la N-VA est devenue une plate-forme pour l'extrême droite, écrivent le chef de groupe Open Vld à la Chambre Patrick Dewael et la parlementaire flamande libérale flamande Marleen Vanderpoorten dans une carte blanche dans le quotidien De Morgen.

Le président de la Chambre sortant et ex-homme fort de l'OpenVLD s'est dit favorable à la suppression du Sénat, et à une forte diminution du nombre de députés fédéraux, lesquels pourraient passer de 150 actuellement à 116.