Tout sur Patrick Dewael

Les chefs de groupe Open Vld et CD&V se sont très clairement distanciés jeudi à la Chambre des propos tenus cette semaine par le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) qui avait appelé à contourner l'article 3 de la Convention européenne des droits de l'Homme empêchant des actes inhumains et dégradants, et plaidé en faveur de push-backs.

La demande des députés Georges Dallemagne (CDH) et Stefaan Van Hecke (Ecolo-Groen) de ré-ouvrir le poste de président du comité permanent de contrôle des services de renseignement (Comité R), bientôt vacant, n'a pas été entendue.

Patrick Dewael, chef de groupe libéral flamand à la Chambre, met en garde contre les dérives extrémistes de la N-VA et du PS. Et veut réformer la Constitution pour défendre nos valeurs fondamentales. La cerise sur le gâteau de cette législature.

La majorité et l'opposition se sont renvoyé mercredi les chiffres relatifs à la création d'emplois et à la croissance pour appuyer ou, au contraire, dénoncer la politique du gouvernement fédéral. La première a mis en avant les résultats engrangés après trois ans de gouvernement. "Les indicateurs sont au vert", a affirmé le chef de groupe MR, David Clarinval. "Revenez sur terre, c'est ici que ça se passe, dans la vraie vie, très éloignée de ce dont vous nous parlez", a lancé le chef de groupe PS, Ahmed Laaouej, au Premier ministre.