Tout sur Parlement européen

Jeudi dernier, la Commission européenne a publié une étude portant sur les nouvelles techniques de modification génétique, dont les conclusions sont extrêmement inquiétantes. En phase avec les demandes du lobby des biotechnologies, elles semblent ouvrir la voie à un assouplissement des règles pour la mise sur le marché des " nouveaux OGM ". Leur dérégulation constituerait pourtant un danger pour notre santé, le climat et la biodiversité.

Même si pour l'instant les voyages à l'étranger sont fortement déconseillés, les spécialistes s'attendent à un été plus " normal ". Comme 80% des Belges, le virologue Steven Van Gucht (KuLeuven) a ainsi annoncé qu'il avait l'intention de partir en voyage cet été. Le point.

Le "Sofagate" a fait son retour sur le devant de la scène européenne à l'occasion de l'ouverture de la plénière du Parlement européen, lundi. Le président du Conseil européen Charles Michel et la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen étaient appelés à faire le point sur le sommet européen de fin mars et la visite des deux responsables à Ankara le 6 avril.

La rencontre hebdomadaire, ce lundi à 17h00, entre la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le président du Conseil, Charles Michel, offrira aux deux dirigeants une occasion de trouver un modus vivendi pour la représentation de l'UE lors de missions à l'étranger, à la suite de l'incident protocolaire du Sofagate.

Une proposition de répartition alternative du fonds européen pour le Brexit, avantageant les gros pays et non les plus exposés aux échanges commerciaux avec le Royaume-Uni, suscite l'inquiétude en Belgique, a reconnu mercredi le ministre-président flamand Jan Jambon.

Le Premier ministre hongrois Viktor Orban bataillait depuis des années pour maintenir sa formation au sein du groupe du Parti populaire européen (PPE, droite) au Parlement européen. Jusqu'à ce mercredi, où "l'enfant terrible" hongrois de la droite européenne a finalement préféré claquer lui-même la porte.

La Belgique soutiendra au sommet européen l'objectif de -55% de GES d'ici à 2030. Un accord annoncé par la ministre fédérale Zakia Khattabi, aussitôt tempéré par la ministre flamande Zuhal Demir. À l'UE, c'est bien le budget qui pourrait venir jouer les trouble-fêtes.

Des activistes du climat issus de différentes organisations se sont rassemblés dimanche place du Luxembourg à Bruxelles, devant le Parlement européen, pour réclamer l'introduction en Europe d'une taxe sur les transactions financières, "qui pourrait rapporter 50 milliards supplémentaires par an pour le climat, la santé et l'emploi".