Tout sur parlement de Wallonie

Le Vif et Le Soir les ont toutes passées en revue. Résultat: 13% des communes wallonnes acceptent de publier, à l'avance, les projets de délibération du conseil communal. Cela veut dire qu'il est possible pour un citoyen d'obtenir des informations précises avant chaque conseil communal. Les communes MR sont particulièrement peu transparentes.

À 9 h 30, le Parlement de Wallonie entendra pour la première fois les arguments d'une citoyenne, créatrice d'une pétition. Régine Florent a lancé sa pétition en mai dernier et a reçu sa convocation il y a deux semaines. Depuis septembre 2020, une nouvelle réglementation oblige les parlementaires wallons à écouter l'auteur d'une pétition si celle-ci est signée par au moins 1000 citoyens, âgés de plus de 16 ans et qu'elle formule une question concrète à propos d'un sujet relevant des compétences de la Région.

Tout comme à Bruxelles, où le parlement va se pencher sur une liste de noms controversés avec l'éclairage d'experts de la décolonisation mais aussi d'associations actives dans la défense du droit des femmes, le Parlement de Wallonie pourrait initier le travail sur le traitement à réserver à l'héritage colonial du paysage urbain et des noms de rues, a estimé mardi, en commission, le ministre wallon des Pouvoirs locaux, Pierre-Yves Dermagne.

Le Parlement de Wallonie, réuni en séance plénière ce mercredi, a approuvé à la quasi-unanimité la création d'une commission spéciale consacrée au coronavirus. Elle se réunira pour la première fois demain/jeudi après-midi, en présence de la ministre régionale de la Santé, Christie Morreale.

Le Parlement de Wallonie n'échappera pas, ce mercredi après-midi, aux questions sur le coronavirus. Un débat d'actualité y est en effet prévu afin de faire le point de la situation alors qu'en Belgique, le nombre de personnes contaminées continue à augmenter, entraînant son lot de mesures drastiques.

Une réunion du bureau du Parlement de Wallonie, jeudi midi, a permis de fixer le programme - chargé - des prochains jours alors que les partenaires de la majorité arc-en-ciel, PS, MR et Ecolo, doivent encore faire approuver leur accord par leur base. Ce devrait être chose faite jeudi soir même si du côté d'Ecolo, où les militants devront donner leur feu vert à une participation au futur gouvernement et, dans un second temps, au casting ministériel, l'incertitude reste de mise.

Les 75 parlementaires wallons élus à l'issue du scrutin du 26 mai dernier ont officiellement prêté serment ce mardi après-midi au Parlement de Wallonie qui compte désormais 23 députés socialistes (-7 par rapport à la législature précédente), 20 MR (-5), 12 Ecolo (+8), 10 cdH (-3)et 10 PTB (+8).

"Aucune porte n'est fermée" au stade actuel en vue de trouver des majorités en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, a indiqué le président du PS Elio Di Rupo après une deuxième journée de consultations politiques, alors que de son côté, le président de la N-VA Bart De Wever a fermé la porte lundi au PTB pour la formation d'un gouvernement flamand.

Le PTB est prêt à faire des compromis tout en réclamant une rupture, ont affirmé ses représentants lundi au Parlement de Wallonie, lors d'un premier tour de consultations avec le PS en vue de chercher des majorités en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles