Tout sur parc Maximilien

Douze personnes ont fait l'objet d'une arrestation administrative mercredi matin, à proximité d'habitations aux alentours du Parc Maximilien à Bruxelles, a déclaré Olivier Slosse, porte-parole de la zone de police Bruxelles-Capitale/Ixelles, confirmant ainsi une information de La Libre Belgique. Selon la police, ces arrestations font suite à une opération régulière dans et aux abords du parc, destinée soit à permettre le nettoyage par les services communaux soit à mettre fin à certaines nuisances.

La chanteuse lyrique afro-américaine Barbara Hendricks, ambassadrice du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR), a visité, durant toute la journée de jeudi, les différents services d'aide aux migrants proposés par les citoyens de Bruxelles.

Benoît Lutgen, président du cdH, se montre sévère, dans un entretien publié samedi par Le Soir, quant aux tensions entre le MR et la N-VA au sujet de la signature du Pacte de l'ONU sur les migrations. Il s'agit d'"une espèce de mélodrame de mauvais goût, comme une scène théâtrale de musculation où chacun essaie de se refaire une virginité ou d'affirmer son positionnement politique", assène le Bastognard.

Le parquet a demandé jeudi l'acquittement de deux personnes qui avaient hébergé chez elles des migrants mais a requis une condamnation légère pour deux autres. Il a par contre requis des peines jusqu'à 40 mois de prison pour d'autres individus qui avaient, eux, agi comme passeurs.

La police judiciaire fédérale (PJF) de Bruxelles a démantelé dimanche une bande suspectée de trafic d'êtres humains qui aurait passé clandestinement plusieurs victimes de Belgique au Royaume-Uni et recrutait au parc Maximilien. Dix personnes ont été interpellées, dont sept hommes placés sous mandat d'arrêt. Les trois autres ont été remises en liberté, indique lundi le parquet de Bruxelles.

Le Premier ministre, Charles Michel, a chargé le secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken, de fournir vendredi, au conseil des ministres, des propositions concrètes et effectives dans le dossier des transmigrants en général, et plus particulièrement de la situation au Parc Maximilien à Bruxelles.

En réaction à l'agression au couteau d'un policier et aux tirs en réponse aux abords du parc Maximilien à Bruxelles lundi matin, Mehdi Kassou, porte-parole de la plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés, a posté dans l'après-midi un message en ligne à l'attention du groupe d'hébergement.

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés dénonce les nouvelles mesures concernant les migrants annoncées lundi par le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), et le Secrétaire d'Etat à la migration, Theo Francken (N-VA). Selon son porte-parole, Mehdi Kassou, il s'agit de mesures coûteuses, inefficaces et destinées à occulter des problèmes plus urgents.

La problématique des places d'accueil pour personnes sans abri, qu'elles soient migrantes ou non, est revenue en ce début de semaine sur le devant de la scène, avec notamment la décision de la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés de suspendre temporairement son activité d'hébergement pour cause de tensions grandissantes autour du Parc Maximilien et du centre "La Porte d'Ulysse".