Tout sur PAC

Eurodéputés et États membres de l'UE ont trouvé dans la nuit un accord sur les versements destinés à "verdir" l'agriculture européenne, et devaient reprendre vendredi leurs âpres pourparlers sur les autres dossiers de la PAC, notamment l'organisation des marchés agricoles.

Les ministres de l'Agriculture de l'UE se sont mis d'accord mercredi, après de longs pourparlers, sur une réforme de la politique agricole commune (PAC) marquée par des règles environnementales contraignantes - une première étape cruciale avant des négociations avec les eurodéputés.

Le ministre fédéral de l'Agriculture Denis Ducarme s'est opposé lundi, au cours du Conseil européen de l'Agriculture à Bruxelles, à une proposition de la Commission européenne dans le cadre des discussions sur la réforme politique agricole commune (PAC) pour l'après-2020. Selon le ministre, cette proposition aurait abouti à une perte de financement pour les agriculteurs.

En avril dernier, dans le cadre d'une enquête journalistique paneuropéenne, Le Vif/L'Express révélait le manque de transparence des autorités belges quant aux émissions d'ammoniac produites par les élevages porcins et de volailles. Nous avons également analysé les subsides de la politique agricole commune. Pourquoi des élevages intensifs polluants continuent-ils à recevoir des aides européennes ?

Le ministre-président wallon Paul Magnette a appelé mercredi la Belgique à la fermeté à l'égard du Royaume-Uni dans la négociation que l'Union européenne devrait ouvrir avec Londres une fois activée la sortie du pays de l'UE, notamment en mettant comme préalable une garantie que le Royaume-Uni ne réduira pas l'impôt des sociétés. Il ne donne pas cher du projet européen sans une refondation à laquelle il pose trois préalables.