Tout sur ozone

Les concentrations d'ozone seront encore plus élevées ce jeudi que la veille, avertit la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine). Le seuil d'information de 180 microgrammes par mètre cube (µg/m3) devrait être dépassé sur la quasi-totalité du territoire.

Le seuil d'information de 180 microgrammes par mètre cube (µg/m3) relatif au niveau d'ozone a été dépassé mercredi dans 19 stations de mesure en Belgique, dont 12 en Wallonie. Les niveaux d'ozone mesurés étaient toutefois en baisse dans la soirée, selon le site internet de la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine).

La couche d'ozone, qui se remet doucement depuis que le protocole de Montréal (1987) a interdit les gaz CFC, se trouve de nouveau menacée. Une étude met en garde contre un composé chimique utilisé dans les décapants pour peinture.

Des concentrations d'ozone plus élevées que lundi sont prévues ce mardi, indique la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine) dans son bulletin quotidien. La cellule précise qu'il existe un risque élevé de dépassement du seuil européen d'information sur l'ensemble du pays.

La phase d'avertissement de niveau 2 du plan "Ozone et forte chaleur" sera activée à partir de mercredi jusque dimanche, en raison des prévisions de fortes températures pour ces prochains jours, a annoncé mardi la Cellule interrégionale de l'Environnement (CELINE).

L'ONU a appelé mercredi à généraliser les plans canicule à l'instar de ce qui a été fait en France depuis 2004, avertissant que la fréquence de ces vagues de chaleur, comme celle qui sévit actuellement en Europe et en Asie, va s'accroître en raison du changement climatique.

Les dégâts causés par l'ozone entraineraient une perte de rendement de l'ordre de 5% pour les pommes de terre et de 10% pour le blé. L'Agence environnementale flamande (Vlaamse Milieu Maatschappij - VMM) est parvenue à cette conclusion en adaptant un modèle européen au contexte flamand.

La présence de chlore a augmenté ces dernières années dans la stratosphère, ce qui est néfaste pour la couche d'ozone, révèle une étude internationale dirigée par l'université de Liège, publiée mercredi dans la revue Nature. Cette hausse n'est toutefois pas due à l'activité industrielle ou humaine, mais par un ralentissement inattendu de la circulation de l'air.

Les actions menées au plan mondial pour protéger la couche d'ozone devraient lui permettre de se reconstituer d'ici à 2050, se félicite l'ONU dans une étude publiée mercredi, qui souligne toutefois l'urgence de s'attaquer désormais au défi du réchauffement climatique.

La qualité de l'air s'améliore, indique la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine). Les perturbations qui ont traversé le pays vendredi et durant la nuit ont apporté des conditions météorologiques plus favorables à la qualité de l'air. Les concentrations maximales d'ozone ne devraient pas dépasser 120 microgrammes/m3.

Le seuil d'information pour les concentrations d'ozone de 180 microgrammes/m3 était dépassé jeudi à 18h00 sur 30 sites en Belgique, soit dix de plus que mercredi à la même heure.

Le beau temps, combiné à un vent faible à modéré et à une accumulation de la pollution de l'air ces derniers jours, a provoqué des hausses de concentration d'ozone dans l'air. Mardi, le seuil européen d'information pour l'ozone de 180 microgrammes/m3 a été légèrement dépassé dans la station de mesure de Moerkerke, près de Damme, a informé la Cellule Interrégionale de l'Environnement (Celine).

L'intensité de l'appauvrissement de l'ozone sur la région de l'Antarctique durant les prochaines semaines sera représentative de la situation de ces dix dernières années, selon l'Institut d'Aéronomie Spatiale de Belgique (IASB), en marge de la journée internationale de protection de la couche d'ozone.

La concentration en ozone sera particulièrement élevée ces lundi et mardi, a annoncé la Cellule interrégionale de l'environnement (Celine). Le seuil européen d'information (180 microgrammes/m3) risque d'être dépassé localement lundi et dans le centre du pays et la Campine mardi.

Les concentrations d'ozone prévues jusqu'à dimanche seront élevées, indique la Cellule Interrégionale de l'Environnement (CELINE). Les valeurs maximales horaires évolueront généralement entre 140 et 180 microgrammes/m3 dans la plupart des régions. En outre, le seuil européen d'information pour l'ozone, fixé à 180 microgrammes/m3, pourrait être dépassé localement.

La couche d'ozone est sur le point d'atteindre une épaisseur minimale record en Arctique, ce qui pourrait avoir des conséquences en Belgique si les masses d'air se déplacent vers le sud. Une hausse de l'intensité des rayons ultraviolets est possible et il faudra donc particulièrement bien se protéger des UV au printemps, a averti lundi l'IRM.

Les températures élevées et le ciel ensoleillé ont contribué à l'apparition de fortes concentration d'ozone dans l'air sur tout le territoire belge ce dimanche. Un phénomène qui devrait se poursuivre ce lundi encore.

Vu les conditions météorologiques, le seuil européen en matière d'ozone risque d'être dépassé particulièrement dans les provinces de Liège, de Namur et du Limbourg aujourd'hui et les prochain jours.