Tout sur Oxford

Dix-sept vaccins contre le coronavirus sont actuellement testés sur des humains dans le monde, a déclaré l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à l'issue d'une conférence de deux jours sur le coronavirus à Genève. L'université d'Oxford est la plus avancée dans le développement de son vaccin.

En cette année 2019, Mini fête le 60ème anniversaire de la Mini originelle, commercialisée initialement sous les marques Morris et Austin. Mais la marque britannique, propriété du groupe BMW célèbre aussi la sortie de la 10 millionième voiture produite à l'usine d'Oxford.

Il existe Outre-Manche une plate-forme qui s'appelle YourParkingSpace.co.uk sur laquelle des privés peuvent mettre en location une partie de leur terrain comme emplacement de parking. Le système a le vent en poupe et avec la possibilité d'un "no-deal Brexit", de nombreux Britanniques considèrent le fait de mettre en location leur rampe de garage, par exemple, comme un complément de revenus appréciable.

Néfaste pour la santé, l'animal et l'environnement, notre consommation de viande est sous pression. Si certains considèrent la viande synthétique comme l'alternative par excellence, d'autres sont loin de partager leur enthousiasme.

Dans Le Vif/L'Express du 21 février dernier, nous publiions une enquête intitulée "Sexisme : omerta au Collège d'Europe ? ". Nous avons reçu cette réaction, sous forme de carte blanche. Son auteure demande l'anonymat, mais elle a contacté la rédaction en dévoilant son identité et ses fonctions, que nous avons vérifiées avant de publier son texte. Elle a étudié au Collège d'Europe, à Natolin, en Pologne. Elle confirme la teneur de notre dossier. Qu'elle étend à l'ensemble des institutions universitaires d'Europe.

Connu pour ses propriétés relaxantes, le cannabis est très populaire chez les adolescents. Néanmoins, cette drogue a aussi des effets négatifs. Une nouvelle étude suggère que les jeunes qui en consomment régulièrement seraient plus susceptibles de souffrir de dépression.

La Tournée Minérale connaîtra sa troisième édition en février 2019. L'an dernier, un Belge adulte sur cinq y a pris part, et 92 % des participants ont déclaré vouloir remettre le couvert. Un mois sans alcool, cela ne peut offrir que des avantages, et il n'y a pas de raison que ce soit triste.