Tout sur oussama ben laden

On connaît maintenant l'identité d'une partie des militaires américains qui auraient tué Oussama Ben Laden. Il est difficile de savoir ce qui a motivé ces soldats d'élite à révéler leur identité malgré les strictes consignes de confidentialité des Navy Seals. Cette affaire soulève cependant des questions autrement plus importantes. Les opérations de "targeted killing" sont-elles légitimes?

Un ancien soldat des Navy Seal, ces troupes d'élite de la marine américaine traditionnellement soumises au secret le plus strict, est sorti de l'ombre jeudi en révélant publiquement qu'il était celui qui a tué Oussama Ben Laden.

Les 17 lettres rendues publiques jeudi parmi les milliers de documents récupérés par les Etats-Unis dans la résidence d'Oussama Ben Laden à Abbottabad montrent les débats internes à Al-Qaïda et les inquiétudes d'un chef reclus mais qui restait en contact avec ses affidés.

L'ancien leader d'Al-Qaïda, tué en mai dernier, voulait frapper des grandes villes américaines à des dates symboliques.

Le ministre américain de la Justice, Eric Holder, a déclaré que la mort d'Oussama Ben Laden, tué par un commando américain il y a 10 jours, constituait "un acte de légitime défense nationale" et que sa reddition aurait été acceptée, si elle avait été "possible".

Un gouvernement en affaires courantes, un Etat qui se délite, la Belgique pourrait-elle être le "ventre mou" d'attaques terroristes potentielles ? Et Bruxelles, capitale de l'Europe, qui abrite aussi le siège de l'Otan, une cible privilégiée ? Pas de courant terroriste actif pour le moment, selon les "services" belges. Mais la prudence et la vigilance s'imposent.

Les Etats-Unis ont rendu publiques plusieurs vidéos d'Oussama Ben Laden réalisées dans la maison d'Abbottabad. Une résidence, dans laquelle le chef d'Al-Qaïda a séjourné ces cinq dernières années, selon la plus jeune de ses trois épouses.

Le président américain Barack Obama a estimé que les Etats-Unis avaient une chance de porter un coup de grâce au réseau Al Qaida. Pour le terrorisme, c'est une autre affaire! Autrement dit, la "guerre contre le terrorisme" chère à son prédécesseur George W. Bush, continuera encore.

Dans les capitales du Maghreb et du Moyen-Orient, la disparition de ben Laden suscite une relative indifférence. Comme si l'homme appartenait déjà au passé ...

Les détails du raid nocturne qui a coûté la vie à ben Laden ne cessent de changer. Selon la dernière version, un seul homme aurait tiré sur les Navy Seals au moment de l'intervention.