Tout sur Oussama Atar

Les Affaires étrangères n'ont pas économisé leurs efforts pour obtenir la libération d'Oussama Atar, soupçonné d'avoir coordonné les attentats de Paris et de Bruxelles depuis la Syrie, d'une prison irakienne en 2012, ressort-il de documents recueillis par le député fédéral George Dallemagne (cdH) et relayés par La Libre Belgique mercredi.

Le gouvernement a décidé de faire geler les avoirs de quinze personnes soupçonnées d'être pourvoyeuses de fonds des attentats de Bruxelles. Parmi elles figure Oussama Atar, cerveau présumé des attentats de Paris et de Bruxelles. Un arrêté royal paru mercredi au Moniteur Belge prévoit le gel des avoirs financiers, biens immobiliers et autres propriétés de ces personnes, écrivent Sudpresse et De Tijd jeudi.