Tout sur Ottignies-Louvain-la-Neuve

Le Brabant wallon assure la moitié de la croissance de la population régionale. D'ici à 2035, la province verra augmenter le nombre de ses habitants de près de 10 %. Comment, une fois surmontée la crise sanitaire actuelle, les communes feront-elles face aux besoins en logements et aux problèmes de mobilité que cette évolution va engendrer ?

La première machine de reprise des canettes de Wallonie a été mise en service mardi à Neufchâteau (province de Luxembourg). A la différence des consignes de bouteilles en verre qui correspondent à une quote-part payée en avance, ce projet-pilote mené dans 24 communes durant deux ans, prévoit une prime de retour de 5 cents par cannette.

Que de bouleversements dans les communes de l'est du Brabant wallon depuis les communales de 2012. Inamovibles déboulonnés, nouveaux venus inattendus, paris audacieux, coups de force, trahisons, scandales, déchéances, chantiers interminables, quartiers ressuscités, projets avortés... Commune par commune, Le Vif/L'Express dégage les faits saillants de la législature finissante, les enjeux de la campagne électorale de cette année et les défis à relever pour celles et ceux qui gouverneront après le scrutin du 14 octobre prochain. Des promesses, tenues ou pas, aux réussites, des échecs aux surprises...

Vingt-quatre communes ont été retenues pour participer à un projet-pilote de reprise des canettes, indique mardi le ministre wallon de l'Environnement, Carlo Di Antonio, dans un communiqué. Le projet, qui sera lancé en septembre, vise les canettes abandonnées dans la nature. Chaque pièce rapportée donnera droit à une prime de 5 centimes à faire valoir dans des commerces locaux.

30.000m2 de commerces, 7.500.000 visiteurs annuels, 95 magasins, des chiffres si astronomiques qu'ils ne font presque plus sens. Vous l'avez reconnue, il s'agit bien de l'Esplanade, ce centre commercial chéri de la belle commune d'Ottignies-Louvain-la-Neuve.