Tout sur otage

La Française Isabelle Prime, retenue au Yémen depuis février 2015, est rentrée en France vendredi soir après sa libération facilitée par le sultanat d'Oman, que les autorités françaises ont remercié d'avoir contribué à ce "dénouement heureux".

Deux otages occidentaux d'Al-Qaïda, un Américain et un Italien, ont été tués par erreur lors d'une opération américaine à la frontière pakistano-afghane, tandis qu'une autre opération a permis d'éliminer le porte-parole du réseau extrémiste, l'Américain Adam Gadahn, a annoncé la Maison Blanche jeudi.

Quinze membres de forces spéciales de police, lourdement armés, ont pris d'assaut l'appartement de la Pilorijnstraat à Gand, où une personne était retenue en otage depuis lundi matin. Trois suspects, qui se sont rendus sans violence, ont été évacués les mains en l'air. La victime est indemne. Le parquet de Gand évoque l'hypothèse d'un différend dans le milieu de la drogue.

L'otage français Francis Collomp, dont la libération a été annoncée dimanche par le président François Hollande, a profité d'une opération de l'armée nigériane pour s'évader, a indiqué une source proche du dossier à Paris.

La confusion règnait jeudi sur le sort des sept Français, dont quatre enfants, enlevés au Cameroun. Une source militaire camerounaise a affirmé qu'ils avaient été libérés, tandis qu'un ministre camerounais démentait. Le ministère français des Affaires étrangères a également démenti l'information.

La "secte Boko Haram" a vraisemblablement "procédé" à l'enlèvement mardi de sept Français au Cameroun, emmenés au Nigéria, a dit mercredi le ministre français de la Défense Jean-Yves Le Drian, en écartant un lien éventuel avec la guerre française au Mali. Paris, en outre, invite ses ressortissants à quitter l'extrême nord du Cameroun.