Tout sur Organisation pour l'interdiction des armes chimiques

Le laboratoire pharmaceutique et toxicologique de l'institut de la Bundeswehr, à Munich (Allemagne), a trouvé des traces de poison du groupe Novitchok dans le corps de l'opposant russe Alexei Navalny, peut-on lire sur le site du gouvernement allemand.

L'attaque chimique présumée menée le 4 avril à Khan Cheikhoun, au nord-ouest de la Syrie, est "une allégation crédible" selon les évaluations préliminaires des experts de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a-t-elle indiqué jeudi.