Tout sur Organisation mondiale de la Santé

Dans la file des supermarchés, parfois en rue lors d'une promenade : certains citoyens jugent utile de porter des gants afin de se protéger d'une infection au coronavirus. Cependant, l'utilisation des gants n'est pas recommandée. Explications.

La Belgique réaffirme son "engagement continu" en faveur de l'Organisation mondiale de la Santé et plaide même pour un soutien "sans failles" face à la pandémie de coronavirus, alors que Washington a annoncé suspendre son soutien financier à l'organisation.

Selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), toutes les personnes infectées par le nouveau coronavirus ne développent pas suffisamment d'anticorps pour être considérées comme immunisées contre le covid-19. Le virologue Emmanuel André affirme qu'il y a cependant des "raisons de penser", qu'en cas de réinfection, "le deuxième épisode sera nettement moins sévère que le premier".

Pour vérifier si son poids est normal, on mesure habituellement l'indice de masse corporelle ou IMC. Selon certains spécialistes, on ferait mieux de mesurer son tour de taille, qui en dit bien davantage sur les risques de surpoids.

Dans la mesure où la moyenne d'âge augmente, nous serons de plus en plus nombreux à souffrir de problèmes de santé chroniques. Notre système de santé y est insuffisamment préparé.

L'Agence européenne des médicaments (EMA) a appelé mercredi les patients prenant de l'ibuprofène contre une maladie chronique à ne pas l'arrêter sans avis médical, après les mises en garde de l'OMS contre l'utilisation de ce médicament contre le coronavirus.

Un nouveau foyer important s'est déclaré en Italie ce week-end, six personnes ont succombé au coronavirus et 219 nouveaux cas ont été recensés, cela fait de l'Italie le troisième pays le plus touché par l'épidémie. Faut-il craindre de nouveaux cas en Belgique ?

L'Organisation mondiale de la Santé communique quasi quotidiennement sur la propagation du nouveau coronavirus. D'une "très grave menace" à "une chance réaliste de le stopper", l'OMS oscille entre la prudence et l'alarmisme. Décryptage.

Le département de médecine générale et de soins chroniques de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) a lancé mardi un questionnaire en ligne qui permet à chacun, sur base d'une série de questions relatives aux symptômes de la maladie, d'évaluer la probabilité d'être infecté par le virus 2019-nCoV. Le test a pour vocation d'éclaircir la situation personnelle de tout un chacun, d'apporter des conseils et surtout éviter que les gens ne s'inquiètent inutilement. Le questionnaire est disponible à l'adresse coronavirustest.be.