Tout sur Organisation mondiale de la santé

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois brandi la menace de la suppression du financement de l'OMS. Il l'accuse d'avoir mal géré la crise du coronavirus et d'être la "marionnette" de la Chine. Ce n'est pas la première fois que le président tourne le dos au multilatéralisme.

Lancé en grande pompe fin mars dans l'espoir de trouver un traitement contre le Covid-19, l'essai clinique Discovery n'a pas encore livré de résultats, en raison d'une coopération européenne qui patine et d'une efficacité sans doute moindre qu'espéré des quatre médicaments testés.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) réunit jeudi pour la troisième fois, et sous le feu des critiques, son comité d'urgence pour évoquer l'avancée inexorable de la pandémie de coronavirus, qui a fait au moins 224.000 vicitimes.

Le monde "aurait dû écouter" l'OMS qui a tiré la sonnette d'alarme sur le nouveau coronavirus dès la fin janvier, a affirmé lundi le patron de l'organisation, soulignant que les autorités sanitaires mondiales ne peuvent pas obliger les pays à suivre ses recommandations.

L'Organisation mondiale de la santé déplore qu'une "inimaginable tragédie humaine" se joue dans les établissements de soins de longue durée à travers l'Europe, où jusqu'à la moitié des décès liés au nouveau coronavirus sont enregistrés dans certains pays.

Depuis quelques jours, le message circule que l'ibuprofène serait nocif pour les patients atteints du coronavirus. Il n'y a pas de preuves, mais l'Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à la prudence. Qu'en est-il réellement? L'hebdomadaire allemand Der Spiegel fait le point.