Tout sur Organe de coordination pour l'analyse de la menace

Le rapatriement de femmes ayant rejoint le groupe terroriste État Islamique et de leurs enfants d'un camp syrien vers la Belgique a coûté à la Défense 1,1 million d'euros, ressort-il d'une réponse donnée par la ministre de la Défense Ludivine Dedonder (PS) à une question écrite du député Theo Francken (N-VA).

L'affaire Jürgen Conings est un exemple des manquements constatés par le comité R depuis une dizaine d'années au sein des services de renseignement, et du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS - renseignement militaire) en particulier, selon un rapport qui sera examiné ce lundi à la Chambre.

Le niveau d'alerte terroriste est maintenu à 2 en Belgique et n'est donc pas modifié à la suite de l'interpellation le week-end dernier de deux jeunes à Eupen, suspectés de tentative d'assassinat terroriste et de participation à une organisation terroriste.

Le conseil des ministres a décidé de maintenir jusqu'au début août le déploiement de militaires dans les grandes villes dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, en dépit du souhait de la hiérarchie militaire - appuyée par le ministre de la Défense - de voir cet effort se réduire.

Le conseil des ministres a approuvé vendredi le maintien jusqu'au 2 avril de militaires en rue dans le cadre de l'opération de surveillance anti-terroriste Vigilant Guardian, a annoncé le ministre de la Défense, Phillippe Goffin. Leur nombre demeure fixé à 550 compte tenu d'une capacité de réserve susceptible d'être immédiatement déployée.

Le conseil des ministres a décidé vendredi de maintenir jusque début décembre à 550 le nombre maximal de militaires déployés dans les grandes villes belges dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, a annoncé le gouvernement, en dépit du souhait de la hiérarchie militaire de voir cet effort se réduire.

Le conseil des ministres a décidé vendredi de maintenir jusque début octobre à 550 le nombre maximal de militaires déployés dans les grandes villes belges dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, a annoncé le gouvernement en dépit du souhait de la hiérarchie militaire de voir cet effort se réduire.

Alors que la diminution de militaires dans les rues du pays a été annoncée, à la suite de l'abaissement de 3 à 2 du niveau de la menace fixé par l'Ocam (organe de coordination pour l'analyse de la menace), la gare des Guillemins à Liège est maintenue sous la surveillance de la police des chemins de fer avec des renforts de la police fédérale.

Le gouvernement a décidé de continuer à réduire le nombre de militaires déployés dans les grandes villes belges dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, le ramenant à 550 - alors que le maximum avait atteint 1.800 hommes et femmes au plus fort de la menace terroriste - , a-t-on appris dimanche de source gouvernementale.

Le Conseil national de sécurité (CNS), réuni lundi après-midi, a décidé de laisser faire la justice dans l'affaire des manuels antisémites et homophobes du Centre islamique et culturel de Belgique (CICB), a appris La Libre Belgique. Un parquet doit être désigné, lequel décidera si oui ou non des poursuites peuvent être engagées contre la section arabe de l'Institut islamique européen.