Tout sur Open VLD

Vendredi soir, la ministre de la Santé publique Maggie De Block (Open VLD) annonçait que les tests sérologiques, qui détectent la présence d'anticorps du coronavirus dans le sang et informent dès lors sur une infection antérieure, étaient désormais disponibles pour tous. Il semble toutefois que ce ne soit pas encore le cas.

Très critiqué par les laboratoires cliniques universitaires pour les avoir écartés des missions de dépistage du Covid-19, Philippe De Backer (Open VLD, photo) déclarait, le 28 avril dernier, devant la Chambre, avoir d'abord eu l'idée de travailler avec ceux-ci, les avoir contactés, puis avoir constaté, pour tous ces laboratoires, qu'il n'y avait pas assez d'écouvillons ni de réactifs.

La semaine dernière, la ministre de la Santé, Maggie De Block (Open VLD), a essuyé le feu de 95 questions parlementaires consacrées au coronavirus.

Les sociaux-chrétiens flamands refusent de participer à une réunion samedi. Le président socialiste flamand dénonce le manque de discussion sur le contenu. La perspective d'un gouvernement d'urgences est menacée.

Il a fallu deux femmes ministres en Wallonie et en Fédération Wallonie-Bruxelles, et une femme secrétaire d'Etat à Bruxelles, pour voir naître une conférence interministérielle sur les Droits des Femmes. Les femmes politiques sont-elles meilleures ambassadrices ou plus légitimes que leurs homonymes masculins pour gérer les politiques les protégeant ?