Tout sur Open VLD

Pour ceux qui auraient encore des doutes : les gens s'inquiètent de leur pension. Si l'asile et la migration étaient le thème le plus décisif lors des dernières élections, il était immédiatement suivi par la question des pensions : 38% des électeurs ont pris en compte la position des partis politiques sur les pensions lors du choix de leur vote.

Dans quelle mesure la crise de l'asile de 2015 a-t-elle affecté les opinions européennes sur l'asile et la migration ? Les sociologues Bart Meuleman et Arno Van Hootegem ont examiné une masse de données et ont établi que ce n'est pas le grand nombre, mais le framing par les élites politiques, qui détermine nos opinions. "Le framing est plus décisif que les faits."

Il a fait fort, " sterke Jan " Jambon. Il en avait une bien bonne à raconter : il était une fois une famille de demandeurs d'asile qui pouvait se payer en Flandre une maison grâce aux allocations familiales perçues rétroactivement lorsque leur fut octroyé le statut de réfugiés.

Le CD&V, l'Open VLD et le sp.a ont leur avenir derrière eux : les trois partis traditionnels n'ont presque pas de marge de croissance et de nombreux électeurs s'y opposent de plus en plus. En revanche, les deux plus grands partis, le Vlaams Belang et la N-VA, ont encore une grande marge de croissance.

Si une majorité arc-en-ciel venait à voir le jour à l'échelon fédéral, le président de la N-VA Bart De Wever ne laissera pas exploser le gouvernement flamand. Ce ne sera toutefois clairement pas une situation simple, étant donné qu'une telle coalition aurait un programme très éloigné de ce qui figure dans l'accord conclu en Flandre, a déclaré M. De Wever dans l'émission De Zevende Dag.

Selon le député Jan Bertels (SP.A), un tiers des suicides concerne des plus de 65 ans. Or, déplore-t-il, ce " groupe à risques " ne bénéficie plus ni de l'aide mobile de crise ni du remboursement d'une aide psychologique.

" Les médecins font parfois preuve d'une certaine désinvolture dans la prescription de médicaments et d'incapacités de travail. Nous devons pouvoir vérifier dans quelle mesure ces certificats d'incapacité font suite à une réflexion approfondie. "

Samedi soir, l'informateur Paul Magnette (PS) a organisé une réunion secrète entre socialistes, écologistes et libéraux en vue de former une éventuelle coalition arc-en-ciel. Indignés de ne pas avoir été invités, la N-VA et le CD&V expriment leur mécontentement.

À en croire le quotidien De Morgen, les libéraux flamands pencheraient vers une coalition arc-en-ciel, car ils seraient de plus en plus hostiles à la N-VA, même si certains ténors du parti continuent à défendre la piste violette-jaune.