Tout sur ONSS

Les femmes belges devront encore travailler jusqu'au 27 mars 2020 pour rattraper le montant qu'un homme a, lui, déjà gagné au terme de l'année 2019, selon l'association Zij-kant. Soit 87 jours de travail en plus pour la même rémunération. La meilleure manière pour une femme de gagner autant qu'un homme est d'attendre la pension pour commencer à faire des enfants, suggère avec provocation l'organisation, dans sa campagne "Equal Pay Day".

Les femmes belges devront encore travailler jusqu'au 27 mars 2020 pour rattraper le montant qu'un homme a, lui, déjà gagné au terme de l'année 2019, selon l'association Zij-kant. Soit 87 jours de travail en plus pour la même rémunération. La meilleure manière pour une femme de gagner autant qu'un homme est d'attendre la pension pour commencer à faire des enfants, suggère avec provocation l'organisation, dans sa campagne "Equal Pay Day".

La nouvelle loi belge qui vise à améliorer le sort du personnel local des missions diplomatiques a provoqué une levée de boucliers des principales ambassades. Enquête sur les conditions de travail de ces quelque 10 000 travailleurs qui assistent les diplomates en poste à Bruxelles.

Depuis le début du gouvernement Michel I, plus de 210.000 jobs supplémentaires ont été créés dans notre pays, a annoncé jeudi la ministre des Affaires sociales Maggie De Block (Open Vld) sur la base des nouveaux chiffres de l'Office national de sécurité sociale (ONSS). La majorité d'entre eux proviennent du secteur privé, avec 190.557 emplois salariés créés.

Au cours des dernières décennies, aucun autre gouvernement que celui de Charles Michel n'a connu autant de mouvements de grèves. En 2018, 422.249 jours n'ont pas été prestés, selon les chiffres de l'ONSS publiés par De Standaard vendredi.

Les différentes études parues récemment font état de la création de 60.000 à 140.000 emplois, du fait de la politique menée par le gouvernement fédéral, a indiqué jeudi la ministre sortante du Budget Sophie Wilmès, candidate MR à sa réélection à la Chambre dans la circonscription de Bruxelles.

Les employés qui se rendent à vélo au travail sont moins souvent absents pour raison médicale que les travailleurs qui n'utilisent jamais de bicyclette, affirme vendredi Attentia. "L'absentéisme diminue, dans tous les groupes d'âges, chez les individus qui font régulièrement du vélo", constate le groupe spécialisé dans les ressources humaines, qui a sondé quelque 120.000 travailleurs.