Tout sur Ondraf

L'Office national des déchets radioactifs et des matières fissiles (Ondraf) planche sur une nouvelle évaluation du coût du stockage des déchets radioactifs, qui avoisinerait désormais au moins 8 milliards d'euros, contre la projection initiale de 3,2 milliards.

L'organisation de défense de l'environnement Greenpeace compte bien introduire un recours devant le Conseil d'Etat si le gouvernement ne fait pas procéder à une étude d'incidences et à une consultation publique avant de valider un arrêté royal sur le délicat sujet des déchets nucléaires hautement radioactifs. L'information figure vendredi dans les pages du Soir.

Le député Jean-Marc Nollet (Ecolo) a dénoncé vendredi soir la décision prise par le conseil d'administration de l'Organisme national des déchets radioactifs et des matières fissiles (ONDRAF) de recommander au gouvernement l'"enfouissement passif" de déchets nucléaires hautement radioactifs, exigeant une consultation public sur ce sujet.