Tout sur OMS

Alors que la pandémie du coronavirus semble s'essouffler en l'Europe, on constate que certains pays déplorent beaucoup plus de morts que d'autres. Les écarts entre les pays sont particulièrement importants. À l'heure actuelle, le Royaume-Uni, l'Italie et la France comptent le plus de décès officiels du Covid-19.

Le Brésil généralise son usage, la France l'arrête, Donald Trump dit en avoir pris, l'OMS suspend "temporairement" ses essais cliniques après une nouvelle étude évoquant des risques de décès accru. Que sait-on de la très controversée hydroxychloroquine -dérivée de l'antipaludéen chloroquine- actuellement expérimentée dans plusieurs pays contre le coronavirus?

Le président américain Donald Trump a une nouvelle fois brandi la menace de la suppression du financement de l'OMS. Il l'accuse d'avoir mal géré la crise du coronavirus et d'être la "marionnette" de la Chine. Ce n'est pas la première fois que le président tourne le dos au multilatéralisme.

Un ancien chef de l'OMS estime que l'immunité pourrait jouer un rôle très important dans la "disparition" progressive du virus. Une dissipation qui mettrait néanmoins encore plusieurs mois avant de se produire, si l'on en croit les projections de divers épidémiologistes.

Sur les 4 730 968 cas confirmés dans le monde, environ 1 740 000 personnes se sont aujourd'hui rétablies du coronavirus. Mais entre les patients qui n'ont montré que de faibles symptômes et d'autres qui ont, au contraire, été victimes d'une forme plus sévère du coronavirus, le chemin vers le rétablissement n'est pas le même pour tous.

Jamais de sa vie il n'a été aussi gravement malade : le virologue belge de renommée mondiale, Peter Piot, a été anéanti par le coronavirus. "J'ai consacré ma vie à combattre les virus et je me suis dit que maintenant ils se vengeaient enfin".