Tout sur OMS

"Nous avons bien avancé, mais pas encore assez", a prévenu le directeur Europe de l'OMS, le Belge Hans Kluge. Le taux de vaccination en Europe est pour l'instant loin d'être suffisant pour protéger la région d'une résurgence de covid-19, a indiqué jeudi l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) dans une conférence de presse en ligne faisant le point sur la situation sanitaire du Vieux continent.

L'annonce par le groupe de travail du gouvernement fédéral de la fin du projet des chiens renifleurs pour détecter le Covid-19 est un coup dur pour le professeur Hugues Guyot, de l'Université de Liège. Les arguments pour refuser de valider la technique sont "bof", selon ce dernier qui s'exprime mardi dans les titres Sudpresse.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a mis au point de nouvelles appellations, plus simples, afin de désigner les variants du SARS-CoV-2.Les lettres de l'alphabet grec seront ainsi désormais utilisées en lieu et place de l'endroit où ledit variant a été découvert pour la première fois, ce qui a pu se révéler stigmatisant ou discriminant par le passé.

Le soutien des Etats-Unis à la demande des pays en développement de suspendre les brevets sur les vaccins contre la Covid-19 permet d'espérer un accord à l'OMC, mais l'Union européenne se montre plus sceptique. Les arguments en défaveur de la levée temporaire des brevets, qui permettrait d'augmenter la production et de garantir un accès universel, ne résistent pourtant pas à l'analyse des faits.

La Belgique, la France et le Royaume-Uni commencent à peine leur calendrier de déconfinement que le port du masque en extérieur est remis en question. Prudence, c'est peut-être aller trop vite.