Tout sur Olivier Maingain

Le parlement demande à l'Allemagne de cesser de verser des pensions aux collaborateurs belges du régime nazi

La Chambre a adopté jeudi une proposition de résolution du président de DéFI Olivier Maingain, à l'initiative du groupe Mémoire, issu de la résistance, invitant le gouvernement fédéral belge à plaider auprès de son homologue allemand la fin du régime des pensions accordées aux Belges qui ont été condamnés pour collaboration avec le régime nazi. La N-VA s'est abstenue, le VB et le groupe Vuye et Wouters ont voté contre.

Damien Thiéry (MR): "aucune leçon à recevoir de DéFI"

L'ex-bourgmestre non-nommé de Linkebeek, Damien Thiéry (MR), a durement répliqué samedi, aux accusations proférées à son encontre par DéFI jeudi dernier, soutenant ne "jamais avoir convoité la tête de la liste Union des Francophones pour le scrutin en Région flamande. Le député MR a précisé qu'il serait une nouvelle fois candidat à la Chambre en mai prochain.

Pensions des collaborateurs: le gouvernement invité à prendre langue avec les Allemands

La commission des Affaires étrangères de la Chambre a adopté mardi une proposition de résolution d'Olivier Maingain (DéFI) demandant au gouvernement belge de requérir la liste des bénéficiaires d'une pension allemande séjournant sur le territoire belge, condamnés pour collaboration avec le régime nazi. L'objectif est de mettre un terme à l'octroi de ces pensions.

Le cdH et DéFI fustigent le refus de Homans

Le cdH et DéFI ont tous deux fustigé lundi le refus annoncé par la ministre flamande des Affaires intérieures, Liesbeth Homans (N-VA), de nommer les bourgmestres de quatre communes à facilités de la périphérie bruxelloise (Drogenbos, Rhode-Saint-Genèse, Linkebeek et Wezembeek-Oppem), parce qu'elles ont elles-mêmes envoyé les convocations électorales pour les scrutins du 14 octobre à la place - ou en plus - de celles adressées par le gouverneur du Brabant flamand.

DéFI veut un stop institutionnel de longue durée et une évaluation des réformes

DéFI veut un stop institutionnel pour une longue durée et une évaluation des réformes de l'Etat pour repenser une architecture cohérente et efficace, a déclaré dimanche le président de DéFI, Olivier Maingain, devant plus de 400 militants de son parti. Ceux-ci étaient réunis à Perwez pour débattre des principaux axes de programme de la formation amarante pour la prochaine campagne électorale.

Charles Michel réduit l'annonce de Proximus à une intention dont a pris acte le CA

Le gouvernement a pris connaissance mardi d'une "intention" du management de Proximus de proposer un plan de transformation de l'entreprise, assorti d'un volet social, dont le conseil d'administration a "pris acte", donnant au management le mandat de "consulter" les syndicats, a indiqué jeudi à la Chambre le Premier ministre démissionnaire Charles Michel.