Tout sur Olivier Chastel

Le président du MR Olivier Chastel affirme vendredi, dans Le Soir, que l'"on ne touchera pas à la Sécu" et qu'"il n'y aura pas de changement fondamental en sécurité sociale", alors que la N-VA avait laissé entendre mercredi qu'elle souhaitait y réaliser le gros de l'effort budgétaire à venir.

Le MR a rapidement lâché Serge Kubla pour démontrer qu'il "ne transige pas avec l'éthique". Mais cette affaire tombe toutefois à un bien mauvais moment pour les libéraux francophones.

Dans un entretien accordé à La Libre, Olivier Chastel, président du MR, est revenu sur la proposition du CDH, formulée dans un premier temps par Benoit Lutgen, puis par Joëlle Milquet ce matin (La Libre), de mettre tous les partis du Sud du Pays autour de la table afin de discuter des matières fédérales et protéger l'intérêt des francophones, menacé selon leurs dires, par la faible position du MR au sein du gouvernement.

Le MR a obtenu la charge des institutions culturelles fédérales, dans le portefeuille de compétences du vice-Premier ministre Didier Reynders, afin que ce dernier préserve la culture fédérale, a assuré vendredi le président du MR Olivier Chastel, au micro de Matin Première (RTBF).

Un effort de 524 millions d'euros devra être réalisé pour respecter l'objectif d'un déficit de 2,5% pour l'Entité I (budget fédéral et Sécurité sociale), tel que convenu dans le Programme de stabilité déposé auprès de la Commission européenne, selon le Comité de monitoring.

La prévision de croissance retenue par le Bureau du Plan pour 2013 est ramenée de 0,7% à 0,2%. C'est plus que le 0% retenu par la Banque nationale, mais cela reste l'équivalent de 3 milliards d'euros d'efforts supplémentaires si la Belgique maintient son objectif budgétaire, rapportent jeudi L'Echo, De Tijd et De Standaard.

L'ancien ministre-président wallon expose ses toiles à la galerie Artfiler, avenue Louise. "Ombres et lumières", que ça s'appelle. L'artiste y fait alterner paysages carolorégiens et provençaux, plaqués de couleurs vives. Le vernissage, jeudi soir, a attiré une assemblée plutôt férue de politique cauteleuse que de peinture naïve. Les oeuvres, accrochées là jusqu'au 15 décembre, se vendent bien. Surtout les "ombres", bizarrement.

Le comité ministériel restreint a repris dimanche en début d'après-midi. Il avait nterrompu samedi vers 22h30, après 11 heures de discussions, ses travaux pour l'élaboration du budget 2013. Les travaux reprendront ce dimanche à midi à la résidence du Premier ministre. Notons quela ministre fédérale de l'Emploi, Monica De Coninck a rejoint les discussons.

Les dernières prévisions de la Commission européenne sont donc moins pessimistes qu'on ne le craignait. Samedi dernier, des informations faisaient état du fait que le gouvernement devrait trouver de 500 à 600 millions d'euros de plus en raison d'une croissance inférieure à ce qui avait été retenu par le Comité de monitoring.