Tout sur Office des étrangers

Une nouvelle famille avec enfants est enfermée depuis mardi au centre fermé pour familles du 127bis à Steenokkerzeel, annonce jeudi soir Amnesty International Belgique francophone. L'organisme ne peut pas encore préciser le nombre d'enfants enfermés et annonce que l'ONG Jesuit Refugee Service (JRS) effectuera une visite sur place vendredi. L'Office des étrangers n'était pas joignable immédiatement pour une confirmation.

Le secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken a annoncé mardi sur Twitter qu'il avait fait fermer le guichet Asile de l'Office des étrangers à Bruxelles à la suite d'une agression. Le directeur général de l'Office Freddy Roosemont a indiqué que le guichet avait été rouvert après une heure de fermeture, à la suite de l'agression d'un responsable de la sécurité.

Depuis jeudi, l'Office des étrangers (OE) n'accepte plus que 50 à 60 demandes d'asile par jour, sur ordre du secrétaire d'État à l'Asile et la Migration, Theo Francken (N-­VA), rapportent La Libre Belgique, La Dernière Heure et Het Laatste Nieuws vendredi.

Plusieurs associations ont lancé mardi un appel à manifester samedi autour du centre fermé de Vottem après avoir appris le suicide d'un migrant d'origine érythréenne. Pour l'Office des étrangers, le passage à l'acte de cet individu ne dit rien sur les conditions de vie dans le centre, jugées "excellentes".

Le parquet et l'Office des Etrangers devraient avoir un contact à chaque fois qu'une personne sans titre de séjour valable est remise en liberté conditionnelle, a affirmé mardi le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V). Dans un communiqué, celui-ci a déploré "certains propos" tenus au cours des derniers jours au sujet d'"un cas dans lequel le bon sens aurait du donner lieu à plus de nuance et de réserve".

Le fait que des illégaux libérés sous caution de prison soient ensuite expulsés est avant tout la conséquence des problèmes de capacité des établissements pénitentiaires en Belgique, a estimé mardi matin le secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) sur les ondes de Radio 1.

"L'obsession de Theo Francken d'expulser le plus rapidement possible les personnes sans titre de séjour, même lorsqu'il s'agit de criminels plusieurs fois condamnés en Belgique, met la sécurité des Belges en danger", a estimé mercredi le député fédéral Benoît Hellings (Ecolo), après que l'Office des étrangers a confirmé lundi avoir expulsé l'année passée le criminel albanais Rafet Sustemi.

Les parents de Mawda, la fillette kurde de deux ans victime d'un tir policier alors qu'elle se trouvait avec d'autres migrants dans une camionnette, ont déposé une demande de régularisation humanitaire, a confirmé mercredi l'avocate Mieke Van den Broek, du réseau Progress Lawyers Network.