Tout sur Nigériane Semira Adamu

C'était il y a 20 ans. Le 22 septembre 1998, la jeune demandeuse d'asile nigériane va mourir étouffée par un coussin lors d'un rapatriement forcé alors qu'elle était escortée par cinq gendarmes. Son décès a provoqué dans notre pays un véritable "traumatisme collectif", reconnaîtra des années plus tard le ministre de l'Intérieur actuel Jan Jambon (N-VA). À la suite du décès de Semira Adamu, la politique de retour - censée être le moyen ultime de la politique d'asile - fut déclarée défaillante.