Tout sur Nicolas Van Larebeke

Les experts du Conseil supérieur de la santé (CSS) tirent la sonnette d'alarme face à la multiplication des agents chimiques qui ont comme effet de perturber l'équilibre endocrinien ou entraînent des mutations incontrôlées, rapporte Le Soir, qui a consulté un rapport fouillé de l'organisation. Seul 1% des molécules chimiques a été screené pour jauger leur dangerosité cumulée et à long terme.