Tout sur Nicolas Maduro

La Maison Blanche a imposé jeudi de nouvelles "dures" sanctions contre le Venezuela, accusé de faire partie, avec Cuba et le Nicaragua, d'une "troïka de la tyrannie" en Amérique latine.

Au Venezuela, la monnaie nationale a subi une dévaluation spectaculaire: le bolivar a été dévalué de 96% par rapport au dollar. Des prix astronomiques étaient encore demandés la semaine dernière pour des denrées de base. Exemples: un kilo de viande était affiché à 9.500.000 bolivars, pour un kilo de carottes, les Vénézuéliens devaient dépenser pas moins de 3.000.000 bolivars, ou encore, 2.600.000 bolivars pour un rouleau de papier toilette...

Véritable tentative d'assassinat? Opération destinée à montrer la vulnérabilité de Nicolas Maduro? Montage du camp au pouvoir? Les interrogations se multiplient après l'"attentat" commis avec des drones chargés d'explosif dont le président vénézuélien dit avoir été la cible.

Washington n'est en rien impliqué dans l'incident survenu à Caracas samedi et dénoncé par le président vénézuélien Nicolas Maduro comme une tentative d'"assassinat", a affirmé dimanche le conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, John Bolton.

Le président Nicolas Maduro a annoncé mercredi que le Venezuela allait bientôt supprimer cinq zéros de sa monnaie, le bolivar, alors que l'inflation dans ce pays en crise pourrait atteindre 1.000.000% cette année selon le FMI.

Dans la pénombre, à l'heure où le ciel, à l'horizon, commence tout juste à s'éclaircir, une foule dense se bouscule déjà sur le pont Simon-Bolivar. Chaque jour, par dizaines de milliers, des Vénézuéliens se pressent, à pied, sur cette passerelle en béton, longue de 300 mètres environ. Hommes, femmes et enfants envahissent l'ouvrage, aussi large qu'une route départementale, et traversent la rivière Tachira qui marque la frontière avec la Colombie.

Le président vénézuélien Nicolas Maduro a annoncé mardi l'expulsion du chargé d'affaires américain à Caracas, plus haut représentant diplomatique des Etats-Unis, après l'imposition de nouvelles sanctions économiques par Washington au lendemain de sa réélection controversée dimanche.