Tout sur Naya

La personne qui donnera l'information cruciale sur la mort de la louve Naya recevra une prime de 30.000 euros. Un entrepreneur de Wilrijk (Anvers) a décidé d'augmenter de 10.000 euros la prime de 20.000 euros qui était prévue par les organisations Animal Rights, Natuurhulpcentrum et Vogelbescherming Vlaanderen, annonce cette dernière jeudi. Cette prime s'élevait à l'origine à 10.000 euros.

Les éleveurs qui vivent à proximité du territoire du couple de loups Naya et August doivent investir dans des mesures de protection de leurs bêtes, estiment jeudi Welkom Wolf et l'ASBL Landschap, après l'information faisant état de la gestation de la louve Naya. Les organisations demandent aussi des mesures contre la chasse dans la province néerlandaise du Limbourg-Nord.

La louve Naya attend des petits, annoncent Natuur en Bos et l'Institut de recherche pour la nature et la forêt (INBO) dans un communiqué. Elle pourrait mettre bas dans les prochains jours.

Des moutons ont été tués par un loup pour la première fois depuis des mois en Flandre, indique lundi l'Agence flamande pour la nature et les forêts (Agentschap voor Natuur en Bos). S'il est certain qu'un loup est actif, il n'est pas encore déterminé s'il s'agit de la Naya. Ce qui est par contre certain, c'est que deux spécimens de cette espèce se trouvent actuellement dans la région du Limbourg.

La louve qui a été repérée il y a quelques jours en Belgique, et qui, par là, a signifié le retour officiel de cet animal dans le pays, a probablement tué deux moutons et blessé un autre vendredi soir à Meerhout, en Campine, dans la province d'Anvers. C'est ce qu'indique dimanche soir l'ASBL flamande Landschap.