Tout sur Naples

Un "super volcan" situé près de Naples menace la ville et une partie de l'Europe. Et, non, ce n'est pas le Vésuve, mais une caldera nettement moins célèbre. Si elle est plus discrète, elle n'en est pas pour autant moins dangereuse. Car la question n'est pas de savoir si elle va exploser, mais quand, révèle une étude parue dans de Science Advances.

Les sous-marins russes opérant en ce moment dans le sud de l'Europe "inquiètent" l'Otan, a déclaré vendredi à Washington l'amiral américain James Foggo, chef du Commandement allié de forces interarmées de Naples, l'un des deux commandements opératifs de l'Alliance atlantique.

Des archéologues ont récemment découvert en Italie le squelette d'un homme tué dans l'éruption du Vésuve qui avait englouti la ville de Pompéi en l'an 79. Des recherches ont montré que l'homme était probablement en train de fuir face aux cendres volcaniques quand il a été atteint par un bloc de pierre, selon une communication du ministère italien en charge de l'héritage culturel.

D'un ouragan on ne retient souvent que la vitesse du vent, mais à Naples, Fort Myers et Tampa --les grandes villes de la côte ouest de Floride-- on sait que le vrai danger d'Irma, c'est la "marée de tempête", une montée soudaine du niveau de la mer qui s'abat comme un mur d'eau sur les côtes.

Les pentes du Vésuve étaient toujours la proie des flammes mercredi, près de Naples, et quelque 70 pompiers s'employaient à dompter les différents foyers d'incendie alors qu'une enquête a été ouverte pour déterminer une éventuelle origine volontaire du feu.

Les pompiers sont intervenus plus d'un millier de fois mardi dans toute l'Italie pour lutter contre des incendies, souvent des feux de broussailles mais parfois aussi des foyers très menaçants comme sur les pentes du Vésuve, près de Naples.