Tout sur Nanterre

Deux jours après des perquisitions houleuses au siège de son mouvement et à son domicile, le dirigeant de la France insoumise (gauche radicale) Jean-Luc Mélenchon a dénoncé jeudi une "manoeuvre politique" à la sortie d'heures d'audition par la police française dans les enquêtes sur ses comptes de campagne présidentielle et sur les assistants d'eurodéputés de son parti.

La cheffe de l'extrême droite française Marine Le Pen s'est insurgée jeudi contre la décision d'un juge de lui imposer un examen psychiatrique --comme le prévoit la loi-- pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d'exactions du groupe djihadiste Etat islamique sur Twitter.

La cheffe de l'extrême droite française Marine Le Pen s'est insurgée jeudi contre la décision d'un juge de lui imposer un examen psychiatrique --comme le prévoit la loi-- pour avoir diffusé en décembre 2015 des photos d'exactions du groupe jihadiste Etat islamique sur Twitter.

"Sélection, oppression", "Mai 68: ils commémorent, on recommence": depuis plusieurs semaines, des étudiants bloquent plusieurs facultés à travers la France pour protester contre une loi réformant l'accès à l'université, accusée d'instaurer une "sélection" déguisée. La grogne étudiante en images.

Il est toujours difficile, et hasardeux, d'écrire l'histoire au moment où elle se fait. Début juin 1968, dans Le Monde diplomatique, Guy Michaud s'interrogeait ainsi, déjà, sur la nature profonde des événements alors en cours, en Occident, et qui allaient entrer dans l'histoire sous l'appellation "Mai 68". Révolte ou révolution ?

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a dénoncé jeudi soir "une calomnie" après son inculpation dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de sa campagne électorale victorieuse de 2007.

L'ancien président français Nicolas Sarkozy a été placé en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire à Nanterre, où il a été convoqué dans le cadre des soupçons de financement illicite qui pèsent sur sa campagne victorieuse de 2007, rapporte mardi Le Monde sur son site internet.

Le parti français d'extrême droite Front national (FN), qui a tenu vendredi et samedi un séminaire de "refondation" à huis clos, a maintenu le cap de la sortie de l'euro, tout en renvoyant cette question, controversée au sein du parti, à l'issue d'un éventuel quinquennat frontiste.

L'eurodéputé française d'extrême-droite Marine LePen n'entend par rembourser près de 300.000 euros que lui réclame le Parlement européen pour avoir rémunéré comme assistante parlementaire Catherine Griset à une époque où celle-ci était la secrétaire, puis la cheffe de cabinet de la dirigeante du Front national (FN), rapportent mardi plusieurs médias français.