Vente d'alcool aux jeunes: "au moins, c'est clair"

Vente d'alcool aux jeunes: "au moins, c'est clair"

La clarification souhaitée par la ministre de la Santé publique Maggie De Block en matière de vente de boissons alcoolisées aux mineurs d'âge, qu'elle a dévoilée vendredi, doit encore poursuivre son parcours parlementaire, pour une entrée en vigueur qui pourrait se faire début 2019 "en fonction de l'agenda du parlement", selon sa porte-parole. Le projet de loi a été approuvé en première lecture et doit être transmis pour avis au Conseil d'État, ajoute celle-ci. Alors que des acteurs comme la Mutualité chrétienne et le SNI se montrent, vendredi, plutôt critiques par rapport au projet, la fédération wallonne de l'horeca y voit une simplification bienvenue pour les gérants de débits de boisson.

Bières et vins dès 16 ans: pas d'enthousiasme débordant

Bières et vins dès 16 ans: pas d'enthousiasme débordant

La nouvelle du projet d'adaptation de la législation sur la vente de boissons alcoolisées aux jeunes fait réagir vendredi, notamment du côté de la Mutualité chrétienne et du SNI qui accueillent assez froidement la "clarification" décidée par la ministre de la Santé publique Maggie De Block. Principale critique: la ministre Open VLD ne profite pas de l'occasion pour réellement prendre le problème à bras le corps.

Plus de neuf Belges sur dix ignorent que les préservatifs peuvent être remboursés

Plus de neuf Belges sur dix ignorent que les préservatifs peuvent être remboursés

Depuis 2016, les mutualités chrétienne (MC) et socialiste (Solidaris) remboursent les préservatifs à hauteur de 40 et 50 euros par an. Une information peu connue si l'on en croit une étude réalisée par iVOX auprès de 1.000 Belges en septembre: plus de neuf citoyens sur 10 l'ignorent.

Ceci n'est pas En Marche ! ...

Ceci n'est pas En Marche ! ...

.. d'Emmanuel Macron mais le site du journal belge En Marche, est-il indiqué, avec un Magritte en guise de clin d'oeil, si on clique sur enmarche.be en lieu et place de en-marche.fr.

"Un hôpital sur quatre peut fermer sans problème"

"Un hôpital sur quatre peut fermer sans problème"

"Un hôpital sur quatre peut fermer sans que cela n'affecte les prestations de santé ou l'accessibilité aux soins", estime le président de la Mutualité chrétienne (MC) Luc Van Gorp dans un entretien publié mercredi par Het Belang van Limburg.

Les travailleurs en incapacité ne roulent pas sur l'or

Les travailleurs en incapacité ne roulent pas sur l'or

Avec 65% du salaire brut plafonné à maximum 2.297 euros par mois bruts pour les travailleurs "réguliers", l'indemnité que touchent les travailleurs en incapacité de travail depuis plus d'un an ne leur permet pas de vivre dans l'aisance, rappelle la Mutualité chrétienne sur base d'une enquête auprès de ses membres.

Soins de santé: "Le système a atteint ses limites"

Soins de santé: "Le système a atteint ses limites"

"Il est hallucinant qu'un gouvernement doté d'autant de départements et de ministères reporte un tiers de l'effort budgétaire sur la sécurité sociale et les soins de santé", a affirmé mercredi soir à l'agence Belga le président de la Mutualité chrétienne, Luc Van Gorp.

La Belgique compte 10.000 lits d'hôpitaux "aigus" en trop

La Belgique compte 10.000 lits d'hôpitaux "aigus" en trop

Il y a quelque 10.000 lits d'hôpitaux "aigus" en trop en Belgique, ressort-il d'une enquête de la Mutualité chrétienne (MC) que La Libre Belgique a pu consulter. Le nombre d'admissions ainsi que la durée d'hospitalisation posent également question, selon Jean Hermesse, le secrétaire général de la MC.