Tout sur Musulman

Le ministre-président bruxellois Rudi Vervoort (PS) a présenté mercredi matin les excuses du gouvernement bruxellois aux personnes qui ont eu à subir les conséquences de l'organisation, à Bruxelles, de l'abattoir temporaire, confiée à un opérateur privé.

L'expression "communauté musulmane de Belgique", largement utilisée depuis les attentats du 22 mars, est "hasardeuse et manque de nuance" si l'on considère la communauté institutionnelle des musulmans, écrit Michaël Plastria dans une analyse publiée jeudi par le Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp).

Près d'un milliard et demi de musulmans dans le monde ont entamé lundi le mois de jeûne et de prières sacré du ramadan, qui commémore la révélation divine reçue par le prophète Mahomet.

Fethi Benslama est psychanalyste et professeur à l'Université Paris Diderot. Confrontant psychanalyse et Islam, il invente le mot de " surmusulman ", analyse le paradis en Islam comme le lieu d'une jouissance masculine sans limites et raconte comment la fatwa de la tétée doit entraver le désir entre collègues de sexes opposés. Une analyse éclairante sur la psychologie de l'islamisme.

La "danse des musulmans" après les attentats ? "C'est plus qu'une exception", martèle le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA). L'arrestation du président de la Ligue des droits de l'Homme, le 2 avril dernier ? Légitime, selon Denis Ducarme (MR). Lundi soir, à l'Université de Namur, le curseur sécuritaire était résolument placé vers la droite. Récit.

Mr Jambon, vous êtes sans conteste le pire ministre de l'Intérieur que notre pays ait connu. Vous avez failli à votre tâche, celle d'assurer notre sécurité à tous et toutes.

Alerté par notre dossier sur la "Frérosphère à Charleroi", le conseiller communal carolorégien Maxime Sempo (MR) a voulu interroger les autorités municipales sur l'organisation de la Muslim Expo à Charleroi, les 6 et 7 février prochains, et en particulier sur la présence de l'islamologue Tariq Ramadan et du polémiste Michel Collon.

Les musulmans des Etats-Unis craignent d'être victimes d'une vague d'hostilités après la pire fusillade du pays en trois ans, commise mercredi à San Bernardino par un couple d'origine pakistanaise.

En 1867, le sculpteur français Auguste Bartholdi voulait créer une statue à l'effigie d'une paysanne égyptienne musulmane représentant la liberté. Il l'aurait placée à l'entrée du canal de Suez. Il en a été tout autrement.