Tout sur musée juif

Une cérémonie d'hommage aux quatre victimes de la fusillade perpétrée le 24 mai 2014 au Musée Juif de Belgique aura lieu dimanche, un an jour pour jour après les faits, devant l'établissement. Le Musée sera exceptionnellement fermé pour cette raison, indique celui-ci sur son site internet.

La chambre du conseil a confirmé vendredi le mandat d'arrêt délivré à l'encontre de Nacer Bendrer, complice présumé de Mehdi Nemmouche dans l'attentat du Musée juif de Bruxelles, qui avait fait quatre morts le 24 mai 2014, a-t-on appris auprès du parquet fédéral. La Justice belge suspecte Nacer Bendrer d'avoir apporté une aide à Mehdi Nemmouche.

Le Musée juif de Belgique a rouvert ses portes dimanche, rue des Minimes à Bruxelles, près de quatre mois après l'attentat du 24 mai qui avait coûté la vie à quatre personnes. Le directeur du musée, Philippe Blondin, a tenu à faire passer un message clair dimanche à l'occasion de cette réouverture "à tous ceux qui prônent l'obscurantisme, la haine, l'ignorance et la barbarie": "nous sommes plus que jamais debout."

L'auteur présumé de l'attentat au musée juif de Bruxelles, Mehdi Nemmouche, a été remis mardi en début d'après-midi aux autorités belges. Il a refusé de répondre aux questions des enquêteurs.

Mehdi Nemmouche, soupçonné d'avoir tué quatre personnes fin mai au Musée juif de Bruxelles, s'est bien pourvu en cassation contre la décision de la justice française de le remettre à la Belgique, a annoncé samedi son avocat.

Le suspect de l'attentat au Musée Juif de Belgique à Bruxelles, le Français Mehdi Nemmouche, a refusé mercredi d'être remis à la Belgique qui a délivré un mandat d'arrêt européen à son encontre. "Nous souhaitons qu'il soit jugé en France d'abord parce qu'il est Français et qu'il est en France", a déclaré à la presse son avocat, Apolin Pepiezep, devant la cour d'appel de Versailles.