Tout sur Musée de l'armée

La ministre de la Défense s'est attiré les foudres de partis flamands pour avoir voulu transférer un C130 à Beauvechain et proposé la nomination définitive de Michel Jaupart à la tête du War Heritage Institute. Les dessous de ces polémiques.

Début juillet 2020, David Clarinval, ministre chargé de la Politique scientifique, a permis le déblocage de moyens financiers issus des réserves financières de 2019. Hélas, au même moment, sous ses yeux, se détricote un des rares acquis des visiteurs : la "gratuité du premier mercredi du mois" instaurée à la demande des autorités de tutelle depuis vingt-trois ans.Quatre propositions pour mieux respecter les visiteurs des musées fédéraux

La Commission de la Défense de la Chambre a approuvé mercredi les articles du projet de loi qui crée le "War Heritage Institute", institution publique de type B qui regroupera l'Institut des invalides de guerre, le Musée royal de l'Armée, le Mémorial du Fort de Breendonk et le Pôle historique de la Défense. La gestion du Musée et le sort de ses collections ont déchaîné les passions et entraîné des mises au point.