Tout sur MR

Le préformateur Bart De Wever se dit persuadé à 99,9% que la "bulle de cinq partis" -PS, sp.a, CD&V, cdH, et N-VA - peut former un gouvernement d'ici deux à trois semaines. La balle serait à présent dans le camp de la famille libérale, et plus précisément chez l'Open Vld, ont estimé plusieurs sources. "Le MR boxe au-delà de son poids", a par ailleurs commenté un des principaux négociateurs.

Sept missions royales, un gouvernement minoritaire de pouvoirs spéciaux soutenu de l'extérieur pour gérer la crise du coronavirus et une reprise progressive des négociations. Plus d'un an après les élections, la formation d'un gouvernement fédéral n'a toujours pas avancé. Retour, étape par étape, sur une crise politique qui semble de plus en plus interminable.

Le nombre de personnes qui ont eu recours à l'aide alimentaire entre les mois de février et avril s'est accru de 52,6%, relève le SPP Intégration sociale qui a mené une enquête auprès des CPAS, dont les résultats ont été publiés jeudi. Au total, pas moins de 59.972 bénéficiaires étaient recensés au mois d'avril.

La suspension de la mission des "rois mages" est la dernière chance laissée au PS et à la N-VA de voir s'ils peuvent participer ensemble à une négociation fédérale prévient Georges-Louis Bouchez. Bart De Wever n'est pas très optimiste au sujet de cette déjà quatrième tentative.

Les présidents du MR, du CD&V et de l'Open Vld ont "invité" dimanche soir la N-VA et le PS à négocier ensemble un cadre pour la négociation devant mener à la formation d'un gouvernement fédéral, ont-ils indiqué dans un communiqué confirmant de facto la suspension de leurs travaux en vue de la constitution d'une alliance "Arizona", mais fixant également des consignes.

Le Parlement de Wallonie réuni en séance plénière pour la dernière fois avant les vacances parlementaires a approuvé, mercredi soir, la création d'une Commission spéciale covid-19 consacrée à la gestion de la crise sanitaire au sud du pays. La majorité, à la base du texte, l'a approuvé. Le cdH s'est abstenu tandis que le PTB a voté contre

Le PS est prêt à discuter avec la N-VA en vue de former un gouvernement. "Ce qui compte, c'est le contenu des discussions", a expliqué mardi le président des socialistes francophones, Paul Magnette, sur le plateau de la chaîne d'information LN24. Que pense la Flandre de cette ouverture ?

En l'absence de gouvernement majoritaire, ce sont les parlementaires qui font les lois, à la Chambre. Jamais les députés n'auront été aussi actifs, faisant passer des textes au gré de majorités alternatives variables, comme cela aurait dû être le cas pour la dépénalisation de l'IVG. Parfois peu attentifs à l'impact budgétaire qu'ils engendrent sur le long terme.