Tout sur Moscou

L'histoire retiendra que le 8 mai 2020, l'Europe était à nouveau en guerre. Que la bataille y faisait rage, au coeur d'une lutte planétaire contre un coronavirus dévastateur, sans encore de certitude quant à l'issue de l'affrontement. L'histoire retiendra que l'humeur n'était guère à se souvenir, pour s'en féliciter, de la fin d'un monstrueux conflit, il y a 75 ans.

Démunis face à une situation économique catastrophique, de nombreux Mongols en sont réduits à s'improviser orpailleurs. Une pratique harassante et souvent dangereuse. Par Sammy Billon/Zeppelin.

Une confrontation ouverte entre les trois principaux producteurs mondiaux de pétrole, les Etats-Unis, la Russie et l'Arabie saoudite, des retournements de stratégies et une décision surprise : ce cocktail a présidé à la chute des cours du pétrole qui, conjuguée à l'affaiblissement de l'activité économique dû à l'épidémie de coronavirus, a ébranlé les marchés boursiers le lundi 9 mars.

Démunis face à une situation économique catastrophique, de nombreux Mongols en sont réduits à s'improviser orpailleurs. Une pratique harassante et souvent dangereuse.

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a exhorté vendredi son homologue russe Vladimir Poutine à "freiner" le régime syrien dans la province rebelle syrienne d'Idleb, au coeur d'une intense activité diplomatique destinée à mettre fin aux combats et à une situation humanitaire désastreuse.

L'arrêt des combats dans la province rebelle syrienne d'Idleb, en proie à une violente offensive du régime et de Moscou, était vendredi au coeur d'une intense activité diplomatique qui devait culminer avec un entretien téléphonique entre les présidents turc et russe, acteurs clefs du conflit.