Tout sur Morsi

Un tribunal égyptien a condamné à mort samedi six co-accusés de l'ex-président islamiste Mohamed Morsi mais a épargné la potence à ce dernier, ajournant au 18 juin son verdict final dans ce procès pour espionnage.

L'attaque d'un fourgon de police qui transportait des détenus vers la prison d'Abou Zabaal au Caire a provoqué la mort de 36 personnes côté islamiste. On ignore encore si des victimes sont à déplorer du côté des forces de l'ordre. Les 36 détenus islamistes tués sont morts asphyxiés par du gaz lacrymogène.

Les violences ont repris jeudi en Egypte avec l'incendie d'un bâtiment et la mort de neuf policiers et militaires, au lendemain d'un bain de sang unanimement condamné à l'étranger, notamment par le président américain Barack Obama qui a annulé des exercices militaires communs.

Les Egyptiens commençaient jeudi à revenir timidement dans les rues au lendemain de la journée la plus meurtrière de l'histoire récente du pays marquée par la mort de plus de 460 personnes, notamment dans la dispersion des manifestants pro-Morsi au Caire.

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a exhorté mercredi l'armée égyptienne à organiser des élections, condamnant le bain de sang "lamentable" survenu lors de la dispersion des partisans du président islamiste déchu Mohamed Morsi.

Des dizaines de milliers d'Egyptiens manifestaient vendredi à travers le pays à l'appel des partisans et adversaires du président islamiste destitué Mohamed Morsi, des rassemblements rivaux qui ont fait deux morts lors de heurts à Alexandrie.

Quatre Egyptiens ont été tués lundi dans des affrontements entre partisans et adversaires du président destitué Mohamed Morsi, trois à Qalioub, à la périphérie nord du Caire et un dans la capitale, selon des sources de sécurité et médicale.

Les Etats-Unis ont demandé vendredi à l'armée égyptienne et aux dirigeants par intérim de libérer l'ancien président Mohamed Morsi, détenu depuis sa destitution le 3 juillet. Washington est d'accord avec l'appel de l'Allemagne à libérer Morsi et formule "publiquement" la même demande, a affirmé la porte-parole du département d'Etat, Jennifer Psaki.

Au moins 51 personnes ont été tuées et 435 blessées lundi lors de tirs contre une manifestation de partisans du président déchu Mohamed Morsi devant le siège de la Garde républicaine au Caire, selon un nouveau bilan des services d'urgence.

Deux personnes dont un Américain ont été tuées lors de violents heurts vendredi à Alexandrie entre partisans et opposants du président Mohamed Morsi à l'occasion de manifestations rivales qui ont rassemblé des dizaines de milliers de personnes à travers l'Egypte.

L'opposition égyptienne a annoncé samedi qu'elle s'associait aux appels à une chute du régime et demandé que le président islamiste Mohamed Morsi soit jugé pour les "crimes" commis lors des manifestations réprimées par la police.