Tout sur Moïse

Venise se préparait samedi à vivre une nouvelle alerte météorologique, au lendemain d'un pic de marée haute, qui a contraint les autorités à décréter l'état d'urgence dans la Cité des Doges dévastée par des inondations record.

Venise sait depuis les années 1960 que si rien n'est fait elle risque de disparaître sous les flots. Sauf que la digue censée protéger la très touristique ville italienne est toujours en construction. On annonce la fin du chantier pour 2022, mais pour beaucoup c'est la "énième date d'une longue litanie".

Le gouvernement italien s'apprêtait jeudi à décréter l'état d'urgence pour catastrophe naturelle à Venise, dévastée mardi soir par la pire marée haute en 53 ans, l'eau ayant envahi les églises, commerces, musées et hôtels de ce joyau classé au patrimoine mondial.

Le projet Moïse, composé de digues mobiles censées protéger Venise d'une noyade sous les eaux de la lagune, s'est retrouvé au coeur d'une polémique mercredi, en raison de malfaçons, de critiques sur son efficacité et d'enquêtes pour corruption qui ont retardé fortement sa mise en place.

Une fois par mois, l'écrivaine sort de sa bibliothèque un livre qui éclaire notre époque.