Tout sur Moïra Mikolajczak

Les pays occidentaux, souvent de culture plus individualiste, sont les plus touchés par le phénomène d'épuisement (burn-out) parental, selon les résultats, publiés jeudi, d'une étude internationale menée dans 42 pays et coordonnée par l'UCLouvain. La Belgique s'y classe dans le top 3 des pays les plus concernés. Ce facteur culturel joue un rôle prépondérant, davantage que les facteurs socioéconomiques.

Une recherche de l'UCLouvain démontre que les sprays nasaux à l'ocytocine, pourtant vendus comme des remèdes miracles pour améliorer les rapports sociaux, n'ont en réalité pas d'effets probants sur notre vie sociale et notre confiance en soi, indique lundi l'université.

En Wallonie et à Bruxelles, un parent sur 20 souffre de burn-out parental, selon une étude menée par des chercheurs de l'UCL à la demande des Mutualités chrétiennes, relayée samedi dans Sudpresse.