Tout sur Moderna

Le Royaume-Uni envisage sérieusement un vaccin de "rappel" pour septembre afin de se protéger contre les nouvelles variantes du coronavirus. Selon le virologue Marc Van Ranst (KU Leuven), la Belgique et l'Europe feraient bien de faire de même.

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid, l'Europe est critiquée pour sa lenteur. Si chaque pays a accès à un nombre de doses en fonction de sa population, l'inoculation de ces doses dépend de la stratégie des Etats membres. Et la Belgique ne fait pas vraiment figure de bon élève.

Depuis le début de la vaccination anti-Covid en Belgique, 2.864 personnes ont signalé un effet indésirable après avoir été vaccinées, ressort-il jeudi de l'aperçu hebdomadaire de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). Un décès a été signalé dans 42 rapports mais une relation de cause à effet avec les vaccins n'a pas encore été établie.

L'arrivée prochaine de 443.000 doses du vaccin d'AstraZeneca va permettre d'entamer dès la mi-février la vaccination de plusieurs groupes de personnes âgées de 18 à 55 ans, dont du personnel soignant, les résidents et le personnel d'institutions de soins, des personnes à risques et remplissant des fonctions critiques comme les policiers sur le terrain.

"Les gens doivent se rendre compte que les livraisons de vaccins viennent seulement de commencer. Il a toujours été clair que ce ne serait pas facile", a affirmé lundi la haute responsable de la Commission européenne pour les négociations avec les entreprises qui produisent les vaccins, l'Italienne Sandra Gallina.

Les 1.000 premières doses du vaccin contre le coronavirus de la société Moderna sont arrivés vendredi matin à l'hôpital Middelheim d'Anvers. La campagne débutera lundi avec la vaccination en priorité du personnel des unités Covid, de soins intensifs et des urgences.