Tout sur Moderna

Depuis le début de la vaccination anti-Covid en Belgique, 2.864 personnes ont signalé un effet indésirable après avoir été vaccinées, ressort-il jeudi de l'aperçu hebdomadaire de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS). Un décès a été signalé dans 42 rapports mais une relation de cause à effet avec les vaccins n'a pas encore été établie.

L'arrivée prochaine de 443.000 doses du vaccin d'AstraZeneca va permettre d'entamer dès la mi-février la vaccination de plusieurs groupes de personnes âgées de 18 à 55 ans, dont du personnel soignant, les résidents et le personnel d'institutions de soins, des personnes à risques et remplissant des fonctions critiques comme les policiers sur le terrain.

"Les gens doivent se rendre compte que les livraisons de vaccins viennent seulement de commencer. Il a toujours été clair que ce ne serait pas facile", a affirmé lundi la haute responsable de la Commission européenne pour les négociations avec les entreprises qui produisent les vaccins, l'Italienne Sandra Gallina.

Les 1.000 premières doses du vaccin contre le coronavirus de la société Moderna sont arrivés vendredi matin à l'hôpital Middelheim d'Anvers. La campagne débutera lundi avec la vaccination en priorité du personnel des unités Covid, de soins intensifs et des urgences.

Cinq produits aux caractéristiques différentes ont été précommandés par la Belgique. Le vaccin de Pfizer-BioNTech a déjà reçu l'autorisation européenne de mise sur le marché, celui de Moderna pourrait recevoir son autorisation dans la semaine. Ceux de AstraZeneca, Janssen et CureVac sont encore en attente. Le Vif/L'Express passe au crible ces cinq vaccins.

La société américaine de biotechnologie Moderna espère que son vaccin contre le coronavirus sera approuvé par les autorités européennes le 12 janvier. Immédiatement après, la société pourra commencer à le distribuer, a assuré Dan Staner, chef de la division européenne, dans un entretien avec le journal allemand Stuttgarter Zeitung.

Le vaccin de Moderna contre le Covid-19 a produit des anticorps persistant 90 jours après la vaccination, une bonne nouvelle alors que son autorisation est à l'étude dans plusieurs pays, selon l'étude de 34 participants du début des essais cliniques, publiée jeudi dans la revue médicale New England Journal of Medicine.

Depuis des mois, l'Union européenne négocie et signe des contrats avec des firmes pharmaceutiques pour se procurer suffisamment de doses de vaccins contre le Covid-19. Des contrats qui ne dépendent pas des différentes annonces d'efficacité qui se sont succédées ces dernières semaines, mais de multiples facteurs.

Du jamais-vu. Onze mois à peine après l'apparition du Sras-Cov-2 en Chine, le duo Pfizer-BioNTech est le premier à proposer un vaccin "très, très efficace". Attendus comme des produits miracles, déjà achetés en masse, les vaccins sont présentés comme l'arme ultime contre la Covid-19. Mais il reste encore de nombreuses inconnues...