Tout sur Mobilité

La Région bruxelloise alignera la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du Ring située sur son territoire sur celle de 100km/h que le gouvernement flamand a décidé d'appliquer dans le cadre de son plan climat, a indiqué lundi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Le moyen de transport favori des Belges reste la voiture, d'après l'enquête Monitor présentée lundi par le SPF Mobilité en partenariat avec l'institut Vias. En valeur absolue, le nombre de déplacements en auto n'a fait qu'augmenter au cours des années et près d'un trajet sur cinq couvre une distance inférieure à cinq kilomètres. Sur dix déplacements, le Belge choisit la voiture à plus de six reprises et les trois quarts des distances parcourues le sont dans son véhicule à quatre roues.

L'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques en Région bruxelloise a pris du retard après l'attribution d'une concession à PitPoint en octobre 2018, mais les choses avancent: 17 bornes sont actuellement installées et fonctionnelles, et 35 autres devraient être opérationnelles d'ici la "fin de l'hiver", selon des explications apportées mardi par la ministre régionale chargée de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen), interpellée sur le sujet par Christophe De Beukelaer (cdH) et Aurélie Czekalski (MR) en commission Mobilité.

Bruxelles, un chantier permanent ? C'est souvent l'impression qu'elle donne. Une situation chaotique qui, aux yeux des automobilistes et des habitants, résulte d'un manque flagrant de coordination. Ils ne sont pourtant pas au bout de leurs peines : de nombreux travaux sont encore prévus dans les prochaines années. Avec pour objectif principal... d'améliorer la mobilité et le bien-vivre ensemble.

La STIB estime à 470.000 le nombre d'entrées dans son réseau sous-terrain lors de la dernière édition du dimanche sans voiture organisée le 22 septembre. Cela représente 5% de plus qu'en 2018 et 73% de plus que la fréquentation habituelle du dimanche, ressort-il d'une réponse récente de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van Den Brandt (Groen), à une question parlementaire de David Weytsman (MR).

Le député Joris Vandenbroucke (SP.A) brandit une étude néerlandaise selon laquelle un cycliste circulant coiffé d'écouteurs diffusant de la musique court dix fois plus de risque d'accident qu'un autre.

C'est une étude réalisée dans 100 villes à travers le monde qui le révèle. Ni cancres, ni bons élèves, Anvers et Bruxelles se classent respectivement à la 55e et 68e place du classement des meilleures villes pour conduire, établi par le site français d'e-commerce Mister Auto.

La zone 30 sera généralisée dès 2021 dans la capitale, annonce Elke Van den Brandt (Groen), la nouvelle ministre bruxelloise de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière , dans Le Soir jeudi. Elle veut faire de la sécurité routière une priorité, et la zone 30 est au centre du dispositif. "Il faut apaiser la ville, améliorer le bien-être des habitants, sécuriser le trafic, faire diminuer le bruit (de 50 %), réduire la pollution", justifie la ministre.

Vivre. Ensemble. Deux mots. Un fossé. Roland Barthes à l'origine du concept ressorti à toutes les sauces, a de quoi se retourner dans sa tombe. Partout les communautés campent les unes contre les autres, assurées de leurs bons droits. Un exemple ? Les cyclistes, les automobilistes et ce territoire sacré, impossible à se partager : la route. Voici une main tendue, d'un cycliste vaincu, bafoué et récemment agressé par le camp ennemi...

François Bellot (MR), ministre de la Mobilité en affaires courantes, ne compte pas imposer pour l'instant le port du casque aux conducteurs d' " engins de déplacement motorisés ".

Les défis environnementaux et climatiques n'ont jamais été aussi criants. La Ville de Mons envisage à son tour d'y répondre. En travaillant sur la mobilité, la réduction des dépenses énergétiques et ses marchés publics. Il y a du boulot.