Tout sur Mobilité

Deux tiers des déplacements effectués intra-muros sont inférieurs à 5 km. Et plus du tiers de tous les trajets sont réalisés à pied. Depuis peu, les marcheurs bruxellois sont davantage pris en considération par les autorités.

Bruxelles fait figure de mauvaise élève européenne en ce qui concerne le nombre de voitures électriques en circulation. La situation évolue petit à petit : d'ici à l'été, 100 bornes de recharge supplémentaires seront disponibles sur les grandes voiries de la Région. Mais la croisade contre la congestion du trafic ne va pas aider...

Les derniers chiffres confirment sa montée en puissance : 16 % des Bruxellois se sont déplacés à vélo en 2019, soit une augmentation de 8,9 % par rapport à l'année précédente. Soit encore 13 % de taux de croissance annuel moyen depuis 2010.

L'attelage rouge-vert-amarante qui pilote le gouvernement bruxellois a fait de la mobilité sa priorité. Objectif : réduire l'emprise de la voiture individuelle sur l'espace public et offrir des solutions crédibles, sécurisées et adaptées aux besoins de chacun. Comment se déplacera-t-on dès lors dans la capitale ?

La Région bruxelloise alignera la limite de vitesse sur la portion de 5,5 kilomètres du Ring située sur son territoire sur celle de 100km/h que le gouvernement flamand a décidé d'appliquer dans le cadre de son plan climat, a indiqué lundi le cabinet de la ministre bruxelloise de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen).

Le moyen de transport favori des Belges reste la voiture, d'après l'enquête Monitor présentée lundi par le SPF Mobilité en partenariat avec l'institut Vias. En valeur absolue, le nombre de déplacements en auto n'a fait qu'augmenter au cours des années et près d'un trajet sur cinq couvre une distance inférieure à cinq kilomètres. Sur dix déplacements, le Belge choisit la voiture à plus de six reprises et les trois quarts des distances parcourues le sont dans son véhicule à quatre roues.

L'installation de bornes de recharge pour véhicules électriques en Région bruxelloise a pris du retard après l'attribution d'une concession à PitPoint en octobre 2018, mais les choses avancent: 17 bornes sont actuellement installées et fonctionnelles, et 35 autres devraient être opérationnelles d'ici la "fin de l'hiver", selon des explications apportées mardi par la ministre régionale chargée de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen), interpellée sur le sujet par Christophe De Beukelaer (cdH) et Aurélie Czekalski (MR) en commission Mobilité.