Tout sur militaires

Les huit militaires turcs qui ont fui par hélicoptère après le coup d'Etat manqué en Turquie seront jugés jeudi en comparution immédiate pour entrée illégale en Grèce et violation de son espace aérien, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

La mise à disposition de militaires en mai et juin dans les prisons wallonnes et bruxelloises, en grève, a coûté 654.806 euros, a indiqué mardi la ministre du Budget Sophie Wilmès en réponse à une interpellation du député Stéphane Crusnière (PS) en commission de la Chambre. Le coût de cette mise à disposition sera couvert par la provision interdépartementale.

Le ministère de la Défense a assuré mardi que les militaires déployés en rue en soutien de la police fédérale avaient "tous les moyens à leur disposition pour réagir adéquatement (à des incidents) dans le cadre de leur mission", dans une allusion au fait que certains militaires français ne soient pas intervenus lors de l'attaque du Bataclan à Paris le 13 novembre dernier.

Une soixantaine de soldats présentant des signes de radicalisation sont surveillés par les renseignements militaires, rapporte vendredi La Libre Belgique, sur base d'une réponse parlementaire écrite du ministre de la Défense, Steven Vandeput (N­VA),

Avec 300 militaires supplémentaires déployés à partir de ce lundi, le nombre d'entre eux engagés dans l'opération "Vigilant Guardian" pour renforcer la sécurité, principalement dans le métro bruxellois, a atteint 1.800 hommes et femmes, a indiqué le Syndicat libre de la Fonction publique (SLFP) Défense.

La mobilisation actuelle de militaires pour faire face à la menace terroriste est tenable pendant "quelques semaines", a appris jeudi l'agence Belga de source bien informée à la Défense. Cette mobilisation se fait cependant au détriment de toutes les autres activités des militaires, souligne-t-on.

Le comité ministériel restreint a approuvé vendredi le déploiement de 140 militaires chargés de la surveillance des centrales nucléaires. Cette mission est normalement réservée au nouveau corps de sécurité de la police fédérale qui n'est pas encore complètement opérationnel.

Du 17 janvier à ce 30 septembre inclus, le déploiement de 200 à 300 militaires belges dans les rues du pays a coûté à la Défense quelque 9,58 millions d'euros, selon une étude de l'économiste Wally Struys, professeur à l'Ecole royale militaire, relayée, mercredi, par Le Soir.

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) fait l'objet de critiques de la part de son superviseur car il se comporte comme un service de renseignement, empiétant de la sorte sur les missions de la Sûreté de l'Etat et du Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS), indique mercredi De Standaard.

Le nouveau ministre de la Défense burundais et son chef d'état-major ont appelé l'armée burundaise à "la cohésion", et demandé aux militaires toujours en fuite une semaine après le coup d'Etat manqué contre le président Pierre Nkurunziza, de "rejoindre leurs unités".

Le ministre de l'Intérieur Jan Jambon (N-VA) ne veut pas de militaires en uniforme de police en rue. Les policiers ont bien plus de missions à assurer que les paras qui assistent la police pour la sécurisation d'un certain nombre de lieux, a-t-il affirmé mercredi en commission de la Chambre.

Le recrutement de policiers dans les rangs de l'armée est un échec. Seuls quinze militaires ont choisi d'entrer dans la police pour combler en urgence les manques récurrents d'effectifs policiers, écrit ce lundi La Dernière Heure.