Tout sur Milan

Le parlement bruxellois a donné vendredi son feu vert à l'unanimité à une proposition de résolution initiée par la députée de l'opposition libérale Aurélie Czekalski et co-signée par des députés de la majorité comme de l'opposition visant à étoffer le parc immobilier public. Le procédé est de plus en plus utilisé pour réintégrer la nature dans les villes.

Alors que pour l'OMS le nouveau coronavirus était inconnu avant que l'épidémie ne soit signalée pour la première fois à Wuhan, en Chine, en décembre 2019, une étude de l'Institut italien du cancer suggère que le covid circulait en Italie depuis bien avant le mois de février 2020 et même déjà depuis septembre 2019.

Le maire de Berlin a rejoint mercredi les officiers de police et les politiciens réunis à l'église, à quelques mètres seulement du lieu où, le 19 décembre 2016, un terroriste islamiste avait foncé avec un camion dans la foule qui profitait du marché de Noël. Douze personnes avaient perdu la vie et plus de 70 avaient été blessées.

Le scooter est sans doute le moyen de locomotion personnel le plus efficace pour évoluer en agglomération et en dehors. Dans ce secteur aussi, les moteurs électriques ont de l'avenir. La preuve au travers des récentes nouveautés présentées aux Salons de Cologne, Paris et bientôt de Milan.

Silvio Berlusconi va pouvoir à nouveau siéger au parlement et occuper des fonctions publiques. Un tribunal de Milan a obtenu sa "réhabilitation" qui annule tous les effets de sa condamnation pour fraude fiscale de 2013, écrit samedi le Corriere della Sera.

Vingt ans après, une version actualisée de Hasard, Espérance et Bonne Fortune, spectacle sur l'immigration italienne basé sur des témoignages, se lit à la lumière du présent. Interpellant.

Silvio Berlusconi s'est fait une réputation dans le monde pour son goût très prononcé pour les belles femmes, sa propension à gaffer et ses innombrables tracas avec la justice italienne. Portrait de l'éternel revenant de la politique italienne.

La Cour des comptes a formulé des observations pour le moins sévères à propos de la façon dont la participation belge à l'exposition universelle de Milan a été gérée: absence de pièces justificatives, manquements à la législation sur les marchés publics, accords verbaux... et 35.000 euros de chocolat impropres à la consommation en raison d'un problème de stockage.