Tout sur Migrations

Le comité P a ouvert une deuxième enquête sur les circonstances de la mort de la petite Mawda, le 17 mai dernier, rapportent De Standaard et De Morgen. La communication entre la police belge et les autorités françaises va notamment être analysée, a indiqué le parquet général de Gand.

Le dossier a déchaîné les passions aux Pays-Bas. Le mois dernier, il a même failli causer la chute du gouvernement Rutte III : le dénommé " kinderpardon " (pardon de l'enfant) permettait jusqu'ici aux mineurs en situation irrégulière, séjournant depuis plus de cinq ans sur le territoire et intégrés à la société néerlandaise, de ne pas être expulsés.