Tout sur Michel

Mardi, 14 heures, semblait sonner le glas du gouvernement Michel. Avec le lancement par la N-VA d'une impitoyable campagne contre le pacte migratoire, on pouvait commander les couronnes. Sauf, qu'à la dernière minute, l'élite du parti a décidé de reporter, d'un peu, l'exécution. Retour sur un après-midi étrange.

Ce mercredi, les éditorialistes flamands ne se contentent pas de décréter la mort du gouvernement, ils sont aussi remarquablement sévères à l'égard de la N-VA. Le parti est "l'ombre de lui-même" et "risque de devenir un parti d'extrême droite comme un autre", écrit Jan Segers dans Het Laatste Nieuws.

"J'ai eu un entretien constructif avec le Premier ministre et les discussions se poursuivent", a indiqué mardi soir le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon en quittant la résidence du Lambermont où M. Michel organise des contacts politiques bilatéraux en pleine crise gouvernementale sur le pacte de l'Onu sur les migrations.

Le prochain gouvernement devra augmenter le budget de la Défense à la fois pour concrétiser la "vision stratégique" définie en 2016 par l'équipe Michel et tenir, ne fusse que partiellement, les engagements contractés envers l'Otan, a affirmé lundi le "patron" de l'armée belge, le général Marc Compernol, appuyé par le nouveau ministre de la Défense, Sander Loones, qui a souligné combien le monde était devenu "plus instable" en quelques années.

Le parti DéFi a demandé vendredi au gouvernement fédéral d'interdire, purement et simplement, la vente des herbicides au glyphosate pour la fin de l'année 2018, sans attendre le vote d'experts européens le 9 novembre sur une nouvelle proposition de la Commission européenne de prolonger la licence d'utilisation de l'herbicide controversé glyphosate, pour une durée réduite à cinq ans.

Le président du PS, Elio Di Rupo, a insisté sur la nécessité de concentrer le travail politique sur "des actions répondant aux priorités quotidiennes des citoyens". M. Di Rupo s'est exprimé ainsi dans le contexte à la fois de la crise politique intra-francophone, et de la diffusion des premiers éléments d'informations relatifs au budget fédéral pour les années 2018 et 2019.

Le premier ministre a réaffirmé jeudi l'unité de son gouvernement et de sa majorité pour mener des réformes au cours de la deuxième moitié de la législature. Trois conseils des ministres extraordinaires sont d'ailleurs prévus d'ici les vacances pour faire aboutir certains dossiers et élaborer le budget 2018 ainsi que, peut-être, le budget 2019.

Un millier de personnes dont des représentants de plusieurs familles royales ont rendu hommage samedi à Bucarest à Anne de Roumanie, morte à l'âge de 92 ans, une cérémonie dont le grand absent a été son époux, l'ex-roi Michel.

Un effort budgétaire cumulé de 2,4 milliards d'euros devra être réalisé en 2017 par le gouvernement fédéral pour respecter la trajectoire budgétaire du programme de stabilité européen, a annoncé lundi la ministre du Budget, Sophie Wilmès, sur la foi des chiffres fournis par le comité de monitoring.