Tout sur Michael Flynn

Joe Biden a averti mercredi que les Américains n'accepteraient pas que sa victoire à la présidentielle américaine ne soit pas respectée tandis que Donald Trump continuait de crier, sans preuve, à la fraude, en appelant ses partisans à "inverser" le résultat du scrutin.

Donald Trump a annoncé mercredi avoir accordé une grâce à son ancien conseiller à la Sécurité nationale Michael Flynn, le premier de ses proches mis en cause dans le cadre de l'enquête russe, un geste qualifié d'"abus de pouvoir" par les démocrates.

La comparution mardi devant un juge de Washington de Michael Flynn, un ex-conseiller de Donald Trump, et la dissolution de la Fondation chargée des activités caritatives du président américain illustrent les nombreuses enquêtes judiciaires qui visent l'occupant de la Maison Blanche et son entourage.

Tapi dans l'obscurité, il semble guetter Trump. Les apparitions du procureur spécial Mueller sont rarissimes, entretenant le mystère. Chacun se demande ce que cache comme secrets son rapport confidentiel sur l'enquête russe. Attendu comme le Messie, ce dernier pourrait cependant être déjà exposé aux yeux de tous ceux qui se donnent la peine de bien regarder dit The Guardian.

Le procureur spécial chargé de l'enquête russe, Robert Mueller, a recommandé mardi une peine sans détention pour Michael Flynn, éphémère conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, évoquant son "aide substantielle" dans les investigations.

Au suivant... Les spéculations vont bon train à Washington pour tenter de deviner quel sera le prochain nom sur la déjà très longue liste de membres de l'équipe de Donald Trump plus ou moins forcés de partir par le président américain. Voici les principaux:

Rex Tillerson a rejoint mardi une longue liste de collaborateurs ayant quitté leurs fonctions, plus ou moins forcés, depuis l'entrée du président américain Donald Trump à la Maison Blanche le 20 janvier 2017. En voici les principaux.

Au-delà de la gêne qu'ils provoquent la plupart du temps par leur indigence ou leur vulgarité, les tweets que le président des Etats-Unis diffuse quotidiennement devaient bien un jour provoquer un incident diplomatique ou un couac de politique intérieure.

Un élu américain a affirmé mercredi que l'ex-conseiller de Donald Trump au coeur de l'affaire russe, Michael Flynn, avait assuré à un homme d'affaires le jour de l'investiture du président que les sanctions contre Moscou allaient être supprimées, ouvrant la voie à un projet de construction de centrales nucléaires au Moyen-Orient.

Michael Flynn, ancien conseiller de Donald Trump, plaide coupable dans l'affaire russe pour avoir menti au FBI au sujet de ses contacts avec l'ambassadeur russe. Il coopère désormais avec le procureur spécial Mueller. Avec la Maison Blanche - et son président - dans le viseur ?

Le président américain Donald Trump a nié dimanche avoir demandé au FBI d'abandonner l'enquête sur son ex-conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, qui a plaidé coupable d'avoir menti dans l'affaire des ingérences russes lors de la dernière présidentielle.

L'enquête sur l'ingérence de Moscou dans la présidentielle américaine a connu un rebondissement spectaculaire avec la promesse de Michael Flynn, l'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, de coopérer pleinement avec le procureur spécial.