Tout sur Meyrem Almaci

La présidente de Groen Meyrem Almaci a quitté lundi après-midi le Palais Royal où elle a été reçue par le roi Philippe sans faire de déclaration. L'agenda des audiences de mardi prend forme petit à petit: se présenteront successivement mardi matin, les présidents du sp.a, du MR et d'Ecolo.

La présidente de Groen Meyrem Almaci a appelé samedi les partis à mettre fin au pourrissement de la situation et à former un gouvernement fédéral, lors d'une réception de Nouvel An. D'après elle, le prochain gouvernement doit être ambitieux sur le plan climatique et social.

La présidente de Groen Meyrem Almaci sera reçue au Palais ce mardi à 14h30 dans le cadre des consultations royales. Une heure plus tard, ce sera au tour des présidents d'Ecolo Jean-Marc Nollet et Rajae Maouane.

La note d'intention présentée mi-août par le président de la N-VA Bart De Wever, qui doit servir de base aux négociations en vue de former le prochain gouvernement flamand N-VA, CD&V et Open Vld , tend "le piège de la haine et de la peur", a déclaré dimanche la présidente de Groen, Meyrem Almaci, lors d'une allocution prononcée pendant le Week-end d'été de son parti à Nieuport. "Celui qui aime son peuple ne le divise pas", a-t-elle dit.

L'informateur flamand et président de la N-VA Bart De Wever ne préfère pas lancer de formation formelle d'un gouvernement en Flandre en cette période, en raison du manque de clarté actuel au niveau fédéral, a-t-il fait savoir lundi. Il a poursuivi son travail de manière intensive durant le week-end dernier, après s'être déjà entretenu ces dernières semaines avec divers partis du nord du pays sur le contenu d'un éventuel accord de gouvernement.

"Les consultations vont se poursuivre. Nous avons discuté et nous avons fait part au Roi de notre préoccupation quant au fait que la Belgique ne connaisse pas la même crise que par le passé", a déclaré la co-présidente d'Ecolo Zakia Khattabi au terme de la rencontre des responsables du parti avec le roi Philippe.

Le 16 mai dernier, Le Vif L'Express appelait à voter femmes. Les Belges ont-ils suivi son conseil? En Flandre, le CD&V comptait sur Hilde Crevits pour affronter Bart De Wever (N-VA) au niveau flamand, mais l'effet escompté n'a pas eu lieu. Maggie De Block (Open VLD), si populaire quand elle était chargée de l'Asile et de la Migration, s'est également pris une énorme claque dans le Brabant-flamand.

Le fossé existant entre Groen et la N-VA est à nouveau apparu, lundi matin, au cours d'un débat sur Radio 1. Meyrem Almaci, la présidente des écologistes du nord du pays, a ainsi affirmé qu'il n'était pas question de participer à un gouvernement "avec cette N-VA-là". Quant à Bart De Wever, il a assuré que Groen était son dernier choix. "Seul le PVDA/PTB est pire, mais pas de beaucoup", a-t-il affirmé.

Groen veut supprimer les flexijobs, ces emplois dans les secteurs horeca, le commerce de détail, les boulangeries, les salons de coiffure, disponibles, moyennant un régime de cotisations sociales favorables (le revenu net est égal au brut), en complément d'un emploi exercé à minimum 4/5 temps ou d'un revenu de pensionné.

Le parti Groen a lancé sa campagne électorale samedi à Borgerhout (Anvers). "Nous partageons plus que nous pensons", veulent faire passer comme message les écologistes flamands. "Tandis que les autres partis sont tournés sur eux-mêmes et tentent obstinément de semer la discorde, nous ferions mieux de collaborer plutôt que de nous mettre des bâtons dans les roues", affirme la présidente du parti, Meyrem Almaci.