Tout sur messagerie

L'éditeur d'antivirus israélien Check Point a affirmé mardi qu'une faille dans la messagerie du réseau social Facebook a pu permettre à des pirates informatiques de changer le contenu des conversations, mais Facebook a estimé cet avertissement exagéré, assurant que le risque était "faible".