Tout sur Meryame Kitir

Deux jeunes femmes, Louise (20 ans) et Margaux (24 ans), ont pris la place des ministres Wilmès et Kitir le temps de quelques heures, à l'occasion de l'action "Girls' Take Over" menée dans le cadre de la dixième Journée internationale de la Fille, relaie lundi l'organisation de défense des droits de l'enfant et des filles Plan International Belgique dans un communiqué.

Après avoir dû reporter son déplacement début septembre pour cause de coronavirus, la ministre de la Coopération au développement Meryame Kitir (Vooruit) se rendra en Jordanie dimanche/aujourd'hui, puis au Liban. Cette visite officielle de travail - la première depuis qu'elle est devenue ministre en octobre 2020 - sera axée sur la situation humanitaire sur le terrain et la crise des réfugiés syriens.

Dans une actualité monopolisée par le coronavirus, les ministres du gouvernement fédéral tentent de se faire une place dans les médias francophones. Le classement que révèle Le Vif montre qu'il vaut mieux s'occuper de la Covid que d'autre chose, par les temps qui courent. Et être un homme...

Des malades de longue durée qui reprennent partiellement le travail risquent de perdre jusqu'à 200 euros par mois en raison d'une réforme de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block (Open Vld). Cette dernière a reconnu qu'il ne s'agissait pas de l'objectif recherché et va donc adapter le système, écrivent vendredi De Tijd, Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Le député Open Vld Luk Van Biesen a ravivé samedi les tensions nées de son dérapage raciste visant sa collègue socialiste Meryame Kitir, à la Chambre, en septembre dernier. Il dément dans une interview au Morgen avoir déclaré que'elle "ferait mieux de retourner au Maroc". "C'est faux, il n'y avait pas une once de racisme" dans ces propos, affirme-t-il.

Selon les quotidiens De Tijd et Het Laatste Nieuws, la N-VA a proposé un nouveau saut d'index pour combler le déficit budgétaire fédéral de 4,2 milliards d'euros. Les partis d'opposition sp.a et Groen ont d'ores et déjà descendu l'idée en flammes.

La présidente de l'Open Vld Gwendolyn Rutten estime que l'incident dont se serait rendu coupable son député fédéral Luk Van Biesen n'est pas clos après avoir convoqué celui-ci. "Nos députés ont une fonction d'exemple et doivent porter nos valeurs libérales toujours et partout. Il n'y a pas de place pour les mandataires qui ne reconnaissent pas ceci", a déclaré la présidente des libéraux flamands.