Tout sur Melikan Kucam

La chambre du conseil confirme la détention préventive de l'épouse de Melikan Kucam

La chambre du conseil d'Anvers a confirmé lundi la détention préventive de l'épouse de Melikan Kucam, arrêtée la semaine dernière dans le cadre de l'enquête sur un possible trafic de visas humanitaires autour de ce conseiller communal N-VA de Malines. L'avocat de la principale intéressée a laissé entendre qu'il allait faire appel de cette décision.

"Je ne pense pas que Bart de Wever s'alliera au Vlaams Belang"

Bien que tous les résultats ne soient pas encore connus, la composition du Parlement flamand se dessine très clairement. La N-VA reste le parti le plus important, et le Vlaams Belang devient le deuxième parti de Flandre. Trois questions sur les derniers chiffres à Bert Bultinck, rédacteur en chef de Knack.

Le conseiller communal N-VA Melikan Kucam reste en prison

La chambre du conseil d'Anvers a prolongé mardi d'un mois le mandat d'arrêt de Melikan Kucam (44 ans), ce conseiller communal N-VA suspecté d'avoir facilité la délivrance de visas humanitaires contre d'importantes sommes d'argent.

De Block trouve un nouveau bâton pour taper sur Francken

Une enquête effectuée à la demande de la ministre de l'Asile et de la Migration Maggie De Block a apporté un nouvel élément dans l'affaire des visas. Quelque 121 personnes qui ont demandé et reçu un visa humanitaire de Theo Francken, son prédécesseur, semblent avoir disparu sans laisser de trace. On risque de lui rabâcher ce chiffre jusqu'à l'écoeurement durant la campagne électorale.

Theo Francken n'a pas signé les listes de visas humanitaires octroyés à des chrétiens de Syrie

L'ex-secrétaire d'Etat à l'Asile et aux Migrations Theo Francken (N-VA) n'a pas signé les listes de visas humanitaires octroyés à des chrétiens de Syrie avec le concours Melikan Kucam, soupçonné d'avoir facilité la délivrance de visas humanitaires moyennant d'importantes sommes d'argent. L'instruction pour octroyer un visa a été délivrée par le cabinet au consulat à Beyrouth, a indiqué mercredi en commission de l'Intérieur de la Chambre la ministre de l'Asile et des Migrations Maggie De Block.

Après l'affaire Kucam, un Theo Francken aux deux visages

Lors de son audition à la Chambre, suite à l'affaire des visas humanitaires, Theo Francken a montré deux visages. Il a déclaré "rester à 100% derrière les opérations même si elles sont améliorables". L'affaire est loin d'être clôturée.

Francken reste "à 100% derrière les opérations humanitaires"

"Je reste à 100% derrière les opérations même si elles sont améliorables", a affirmé mercredi l'ex-secrétaire d'État à l'Asile et la Migration Theo Francken, interrogé mercredi en commission de l'Intérieur de la Chambre sur un trafic présumé de visas humanitaires dans le cadre de sa politique de relocalisation de chrétiens de Syrie.

Visas humanitaires: Melikan Kucam fait appel de la confirmation de son mandat d'arrêt

Le conseiller communal N-VA de Malines, Melikan Kucam, fait appel de la confirmation par la chambre du conseil d'Anvers de son mandat d'arrêt, a fait savoir son avocat, Frank Coel, mercredi. Son client est suspecté d'avoir reçu d'importantes sommes d'argent pour permettre à des habitants de zones de conflit en Syrie d'obtenir un visa humanitaire. L'homme comparaîtra dans les 15 jours devant la chambre des mises en accusation d'Anvers.

Theo Francken dénonce "la soif de sang" de ses détracteurs

L'ex-secretaire d'Etat à l'Asile et à la Migration, Theo Francken (N-VA), a qualifié dimanche de "règlement de compte politique" l'affaire de vente de visas humanitaires à laquelle son nom est associé, en dénonçant la "soif de sang" de ses détracteurs sur la chaîne de télévision flamande VTM.

Enquête sur un trafic de visas humanitaires: "Si l'histoire est correcte, Francken est responsable politiquement"

Si le rôle du conseiller communal malinois Melikan Kucam (N-VA) dans un trafic de visas humanitaires est confirmé, l'ancien secrétaire d'Etat à l'Asile et la Migration Theo Francken (N-VA) est responsable politiquement, a estimé le député d'opposition Wouter De Vriendt (Groen). "Kucam aurait apparemment pu déterminer, via un contact au cabinet, qui avait reçu ou n'avait pas obtenu un visa humanitaire", a-t-il commenté.