Tout sur médicament

L'Inami remboursera à partir du mois de mai le médicament pembrolizumab (connu sous le nom commercial de Keytruda) aux patients souffrant d'un cancer de la peau, a indiqué dimanche le cabinet de la ministre de la Santé publique, Maggie De Block, confirmant une information parue dans la presse.

Une campagne va être lancée à destination de l'Afrique pour informer le grand public sur le fléau des faux médicaments, souvent achetés dans la rue et qui peuvent "tuer", a annoncé mardi la fondation française Chirac.

Le nombre de colis postaux saisis au cours des cinq premiers mois de l'année par l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) et contenant des médicaments illégaux s'inscrit en hausse de 60% par rapport à l'an dernier, indique samedi L'Echo.

Aucunes entreprises pharmaceutiques n'a introduit de dossier depuis l'introduction fin 2014 du système permettant d'obtenir des interventions anticipées pour des médicaments innovants, lorsqu'ils traitent une maladie grave ou mortelle et qu'il n'existe pas d'alternative thérapeutique. Un budget de 7 millions d'euros est pourtant disponible, révèle Het Nieuwsblad op Zondag.

L'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (afmps) lance une campagne destinée à lutter contre la perception erronée -mais néanmoins bien ancrée- selon laquelle les médicaments génériques seraient de moins bonne qualité ou de mauvaises imitations.

L'ancienne ministre de la Santé Laurette Onkelinx (PS) a fait des concessions sans précédent à l'entreprise pharmaceutique américaine controversée Alexion au sujet du médicament Soliris, dont le coût était extrêmement élevé, selon le contrat qui lie les deux parties et dont De Morgen évoque samedi le contenu dans ses colonnes.

Médecins du Monde a déposé une opposition au brevet sur le sofosbuvir auprès de l'Office Européen des Brevets (OEB). Dans un communiqué, l'ONG dénonce "le prix exorbitant" de ce traitement contre l'hépatite C, jugeant que la molécule brevetée n'est "pas assez innovante".

L'entreprise pharmaceutique allemande Merck vient de lancer sur le marchédeux médicaments connectés. Il s'agit d'un traitement pour la sclérose en plaques et d'un autre pour le déficit d'hormone de croissance.

Avec une consommation moyenne de médicaments d'une valeur de 550 euros pour l'année 2012, le Belge se situe au-dessus de la moyenne de l'Union européenne qui s'élevait à 350 euros la même année, selon un rapport publié mercredi par l'organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Le nombre de tranquillisants, d'hypnotiques et de sédatifs prescrits en Belgique a encore grimpé cette année. Un monitoring va être mis en place pour surveiller la consommation des Belges, rapporte le journal Le Soir vendredi.

Trop de Belges roulent après avoir ingéré des médicaments, selon une enquête européenne baptisée "Conduite sous l'influence des drogues, de l'alcool et des médicaments" (DRUID), que relayaient mercredi plusieurs quotidiens flamands. Le Belge étant un grand consommateur de médicaments, il est logique que cela se reflète dans le trafic, a commenté Benoît Godart, le porte-parole de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).