Tout sur médecine

Le Comité inter-universitaire des étudiants en médecine (CIUM) a dit vendredi suspecter, dans l'attitude de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open Vld) sur la délivrance des numéros Inami, "une pression importante des nationalistes flamands", tout en déplorant "la communautarisation à outrance d'une problématique qui concerne l'ensemble des citoyens belges".

Les médicaments de synthèse ont mauvaise presse. La solution ? Les moyens plus naturels, tels les plantes et les épices. On redécouvre qu' ils sont un complément indispensable de la médecine allopathique et qu'ils ont fait leurs preuve dans la lutte contre les maux les plus courants.

Anesthésie, oncologie, soins palliatifs... Les domaines d'utilisation de l'hypnose sont nombreux dans le monde médical, ont indiqué lundi les professeurs Marie-Elisabeth Faymonville (CHU Liège) et Fabienne Roelants (Cliniques universitaires Saint-Luc, UCL) lors d'une conférence de presse, en vue d'un congrès mondial d'hypnose en août 2015. Elles soulignent que la pratique de l'hypnose médicale est particulièrement développée en Belgique francophone et en France.

Elle sert à tout, et maintenant, on peut même s'y exercer à la maison. Pour maigrir, pour arrêter de fumer, pour supporter la roulette chez le dentiste... Jamais l'hypnose n'a été autant à la mode dans les cabinets médicaux comme dans les hôpitaux. Enquête sur un phénomène en plein essor.

La Fédération Wallonie-Bruxelles disposera bel et bien d'un filtre aux études de médecine dès l'année académique prochaine, a confirmé jeudi le ministre de l'Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt. Cette sélection devrait se faire sur base d'un concours organisé à l'issue de la 1re année d'études.

Le Conseil de la Jeunesse, l'Union des étudiants de la Communauté française (Unécof) et le Comité Inter-Universitaire des étudiants en Médecine (CIUM) sont prêts à défendre un système de sélection flexible au début du cursus de médecine afin de trouver une solution rapide au problème des quotas Inami, indiquent les trois associations jeudi soir dans un communiqué.

Le ministre de l'Enseignement supérieur en Fédération Wallonie-Bruxelles, Jean-Claude Marcourt (PS), n'est pas favorable à l'instauration d'un examen d'entrée aux études en médecine, comme préconisé la semaine dernière par les doyens des facultés de médecine francophones pour sortir de la crise des numéros Inami.

Une journée de grève et d'actions de sensibilisation sera organisée ce jeudi dans les facultés de médecine de Woluwe-Saint-Lambert (UCL), Bruxelles (ULB) et Liège (ULg), indique l'Assemblée générale des étudiants de Louvain (AGL) mercredi soir dans un communiqué.